Le centre des Hurricanes de la Caroline Sebastian Aho a accepté une offre hostile de 42,25 millions de dollars pour 5 ans déposée par le Canadien de Montréal. Les Hurricanes ont maintenant une semaine pour l'égaler s’ils veulent retenir les services du jeune joueur autonome avec compensation.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

« Il veut venir à Montréal. Il voit nos jeunes qui arrivent et il veut en faire partie. On est fiers, mais il y a tout de même une période d’attente », a déclaré Marc Bergevin en point de presse.

L’offre est d’une durée de cinq ans et de 42,25 millions de dollars, pour une moyenne annuelle de 8,454 millions par année.

Notons que le salaire est concentré au début de l’entente. Selon Pierre LeBrun, Aho toucherait un boni de 11,3 millions cet été, de même qu’un salaire de 700 000 $ pour la saison. Le 1er juillet 2020, Aho toucherait un boni de 9,87 millions. C’est donc dire que dans la première année de l’entente, Aho touchera 21,87 millions, une facture salée pour les Hurricanes.

Le directeur général des Hurricanes, Don Waddell, a laissé entendre en point de presse qu’il pourrait attendre à la dernière heure avant d’égaler l’offre, afin de menotter le Canadien d’ici là. C’est effectivement le risque que court Bergevin avec cette offre.

Si les Hurricanes égalent l’offre, Bergevin aura toutefois l’option de tenter sa chance sur un autre joueur autonome avec compensation. On devine que la pression sera forte pour que les autres équipes s’entendent avec leurs joueurs autonomes d’ici là, par exemple les Jets de Winnipeg, qui ont Patrik Laine et Kyle Connor dans cette situation.

Si les Hurricanes n’égalent pas l’offre, ils laisseront filer le jeune centre. Plus tôt cette semaine, Waddell avait déclaré qu’il égalerait toute offre hostile qu’il recevrait pour Aho. Aujourd’hui, il a mentionné que la valeur de l’entente ne posait pas de problème, mais qu’il n’aimait pas la durée, puisqu’Aho deviendrait autonome sans compensation à la fin.

S’ils le laissent partir, le Tricolore leur versera la compensation prévue dans la convention collective de la LNH, soit :

• un choix de 1er tour

• un choix de 2e tour

• un choix de 3e tour

Ces trois choix sont pour le prochain repêchage, celui de 2020. Ce repêchage, rappelons-le, aura lieu à Montréal.

Avant cette transaction, le CH possédait 12 sélections pour le repêchage de 2020, dont deux au 2e tour et quatre au 4e tour. Le deuxième choix de 2e tour a été acquis hier, dans la transaction qui a envoyé Andrew Shaw à Chicago.

Si les Hurricanes n’égalent pas l’offre et laissent partir Aho, Montréal aurait donc seulement un choix de 2e tour dans les trois premières rondes.

La saison dernière, Aho a inscrit 30 buts et 53 passes pour 83 points en 82 matchs, et jouait 20 minutes par match. Sa progression a augmenté d’année en année ; il a amassé 49 points à sa première saison dans la LNH, et 65 en 2017-2018.

Le Finlandais aura 22 ans cet été. Il a été un choix de 2e tour (35e au total) des Hurricanes en 2015.