(Espoo, Finlande) Le Canada a accédé aux demi-finales du Championnat du monde de hockey féminin, jeudi, après avoir aisément disposé de l’Allemagne 5-0.

La Presse canadienne

Blayre Turnbull a marqué deux buts pour le Canada, dans ce duel de quarts de finale présenté au Metro Areena.

Les Canadiennes croiseront le fer en demi-finales avec la Finlande, qui a battu la République tchèque 3-1 en fin de journée jeudi.

Natalie Spooner, Brianne Jenner et Laura Stacey ont aussi noirci la feuille de pointage pour le Canada.

La défenseuse Brigette Lacquette a obtenu deux mentions d’aide, devant une foule de 744 spectateurs.

Emerance Maschmeyer a réalisé neuf arrêts et signé son deuxième jeu blanc de la compétition.

Son adversaire, Jennifer Harss, a été criblée d’un impressionnant total de 61 lancers. Les Allemandes ont d’ailleurs passé la majeure partie de la rencontre embouteillées dans leur propre territoire.

C’était la première fois que le Canada affrontait l’Allemagne en hockey féminin sur la scène internationale en plus d’une décennie.

Au Mondial féminin de 2007 à Winnipeg, le Canada avait dominé l’Allemagne 8-0. Les Allemandes n’ont toujours pas trouvé le fond du filet en six affrontements contre les représentantes de l’unifolié.

Plus tôt jeudi, Kendall Coyne Schofield a inscrit son cinquième filet du tournoi et les États-Unis ont blanchi le Japon 4-0 pour accéder aux demi-finales.

Cayla Barnes a marqué un but et amassé une mention d’aide, tandis que Hilary Knight et Dani Cameranesi complétaient la marque pour les Américaines, qui ont remporté les quatre derniers titres mondiaux — et sept des huit plus récents.

Maddie Rooney a effectué 10 arrêts, en route vers son deuxième jeu blanc du tournoi.

Les États-Unis affronteront en demi-finales samedi la Russie, qui a blanchi la Suisse 3-0 en quarts de finale.

Le Japon a accédé aux éliminatoires pour la première fois depuis l’instauration de la compétition en 2011, tandis que les États-Unis disputaient un premier match de quarts de finale depuis la modification au format de la compétition, qui permettait jadis au pays en tête du classement à l’issue de la phase préliminaire d’accéder directement aux demi-finales.