Jack Eichel se souvient très bien de ses passages avec son père dans les gradins du TD Garden, à regarder ses joueurs de hockey favoris.

Mis à jour le 16 déc. 2018
GETHIN COOLBAUGH ASSOCIATED PRESS

L'attaquant de 22 ans originaire du Massachusetts était la principale attraction de la soirée, dimanche, et il n'a pas déçu.

Eichel a récolté deux buts et deux mentions d'aide, dont celle sur le but victorieux de Jeff Skinner alors qu'il ne restait que 3:13 à écouler en troisième période, menant les Sabres de Buffalo vers un gain de 4-2 contre les Bruins de Boston.

«Je me voyais dans la foule à regarder les joueurs que j'adulais quand j'étais enfant, a affirmé Eichel. Je venais ici pour regarder Sidney Crosby ou Alex Ovechkin. Je me vois encore dans la même situation. C'est spécial de revenir à la maison.»

Eichel a préparé le deuxième but de la soirée de Skinner, son 24e de la saison, alors qu'il était posté derrière le filet. Il a scellé l'issue du match dans un filet désert alors qu'il restait seulement 24,2 secondes à jouer.

«C'est une victoire importante pour nous à ce moment-ci de la saison, a observé Eichel, qui a joué pour l'Université de Boston avant d'être sélectionné au 2e rang par les Sabres en 2015. J'ai trouvé que nous avons joué un très bon match.»

Linus Ullmark a repoussé 35 rondelles pour les Sabres, qui avaient perdu six de leurs huit dernières sorties.

«Ça montre que nous formons une très bonne équipe. Parmi les meilleures de la ligue, a fait valoir Ullmark. Nous devons continuer sur cette voie.»

Steven Kampfer et Torey Krug ont répliqué pour les Bruins, qui rendront visite au Canadien de Montréal lundi soir. Rask a réalisé 23 arrêts dans la défaite.

«Pour être honnête, nous donnons un peu trop d'occasions de marquer, a déclaré Krug. Il y a certains changements de momentum au cours desquels nous devons réussir un gros jeu et soudainement, c'est l'autre équipe qui le réussit.»

Eichel a reçu des applaudissements nourris des partisans bostonais lorsque son tir des poignets a trompé la vigilance de Rask pour procurer une avance de 2-1 aux Sabres avec 14:17 à faire au troisième vingt.

«Je ne pouvais simplement pas égaler sa vitesse, a indiqué Rask. Il s'amenait tellement rapidement et je crois que j'ai été pris à contrepied. C'est un très bon joueur de hockey.»

Krug a nivelé le pointage alors qu'il restait 6 : 49 à écouler. Le petit défenseur des Bruins a marqué un troisième but en cinq matchs après avoir accepté une passe de David Krejci.

Les Sabres avaient pris les devants en début de deuxième période, quelques instants après qu'Ullmark eut bloqué de la mitaine un tir de Ryan Donato. Skinner a fait bouger les cordages, aidé d'Eichel.

Les Bruins ont répliqué exactement deux minutes plus tard, quand Joakim Nordstrom a aperçu Kampfer qui fonçait vers le filet. Il s'agissait de son premier but depuis qu'il s'est joint aux Bruins par l'entremise d'une transaction pendant la saison morte.

Tard en première période, Donato a eu droit à un tir de pénalité. Lors de sa tentative, il a été stoppé par la jambière d'Ullmark.

«Si j'avais pu soulever la rondelle, c'était un but», a exprimé Donato.