Source ID:d5f65acb7b57302bbc535ec61cf0895d; App Source:StoryBuilder

Noah Juulsen espère revenir au jeu dimanche

Noah Juulsen... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Noah Juulsen

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Noah Juulsen a été, à la fois, chanceux et malchanceux le 19 novembre dernier. Il a également eu peur. Mais voilà que le jeune défenseur du Canadien de Montréal est prêt à tourner la page et passer à l'étape la plus significative de sa rééducation : un retour au jeu.

Cette étape pourrait se concrétiser dimanche soir alors que le Tricolore rendra visite aux Blackhawks de Chicago dans le deuxième d'une séquence de trois matchs à l'étranger.

Pour une deuxième journée d'affilée, Juulsen s'est entraîné auprès de ses coéquipiers, avec une grille pour protéger son visage. Une grille qu'il devra porter pendant tout le mois de décembre et possiblement durant une partie de janvier, estime-t-il.

Contrairement à mardi, Juulsen s'était vu donner l'autorisation de recevoir et distribuer les contacts, un indice comme quoi un retour à l'action est imminent.

Il serait toutefois très étonnant qu'il prenne part au duel retour contre les Sénateurs d'Ottawa au Centre Canadian Tire jeudi.

«J'espère que ce sera dimanche. Ça va dépendre de ce que diront les médecins», a déclaré Juulsen.

Entouré de plusieurs journalistes dans le vestiaire de l'équipe au Complexe sportif Bell, Juulsen s'est dit dans un bon état d'esprit même s'il gardait des séquelles de sa fracture à la pommette de la joue gauche. Le coin de son oeil gauche était d'ailleurs encore très rouge.

«C'est bon d'être de retour sur la glace avec les gars et de participer à un entraînement complet. Nous allons voir la suite des choses. [...] Les médecins avaient parlé de quelque chose comme deux semaines, et lundi prochain ça va faire trois semaines. Ça va bien au niveau de l'échéancier.»

Face aux Capitals de Washington, Juulsen a été atteint deux fois au visage en première période, d'abord par un tir de Michal Kempny, puis par un tir de Brett Connolly qui avait dévié sur son bâton.

Dans les deux cas, a précisé le défenseur, la rondelle l'a frappé exactement au même endroit. La blessure lui a fait peur à cause de la proximité avec son oeil.

«C'est bizarre ce qui est arrivé. C'est rare que vous soyez atteint par une rondelle au visage ; d'être frappé deux fois en moins de dix minutes, c'est quelque chose d'autre. Je suis chanceux de ne pas avoir eu à subir une opération et je me porte bien en ce moment.»

Un défi à relever

Avec ou sans Juulsen dans sa formation, le Canadien tentera de balayer sa série de deux matchs en trois soirs contre les Sénateurs, après son gain de 5-2 au Centre Bell mardi.

Ce sera déjà le troisième rendez-vous entre les deux formations cette saison, avec le quatrième et dernier au programme le 15 décembre au Centre Bell.

Comme bien des équipes dans la LNH, surtout les plus jeunes, les Sénateurs n'ont pas aussi fière allure à l'étranger que devant leurs partisans. Au Centre Canadian Tire, les hommes de Guy Boucher affichent un dossier de 9-4-2, incluant quatre victoires à leurs cinq dernières sorties.

Lors de cette séquence, les Sénateurs ont totalisé 22 buts et en ont accordé 14, dont exactement la moitié lors de leur défaite contre les Panthers de la Floride.

Claude Julien n'était pas en mesure d'expliquer les succès des Sénateurs à domicile. Toutefois, il n'a pas oublié quel sort ils ont réservé au Canadien lors du rendez-vous du 20 octobre, soit un revers de 4-3 en prolongation.

«On les a affrontés, on menait 3-1 et on a laissé échapper le match. Ça, je m'en souviens», a lancé Julien.

«Il y a des équipes qui sont très confiantes à la maison. Dans leur cas, même si on les a battus (mardi), c'est une équipe qui joue du bon hockey. (Les Sénateurs) ont de bons jeunes joueurs qui ont la chance de continuer à se développer, car c'est leur but cette année. Ces jeunes-là travaillent fort et quand tu travailles fort, tu te donnes une chance de gagner. Ils jouent du bon hockey et ils ont battu plusieurs bonnes équipes. On a gagné un match et le défi, maintenant, c'est d'aller à Ottawa et d'en gagner un autre qui va être encore plus difficile.»

Lors de l'entraînement de l'équipe, les trios et les tandems défensifs étaient exactement les mêmes qu'au début du match de mardi. Ainsi, Andrew Shaw et Paul Byron avaient repris leur place auprès de Max Domi et Jonathan Drouin et de Jesperi Kotkaniemi et Artturi Lehkonen, respectivement.

Julien n'a cependant pas voulu s'avancer à ce sujet en vue du match de jeudi, rappelant qu'il avait encore une journée entière pour prendre une décision finale.

En fin de journée, l'entraîneur-chef du Canadien a confirmé que Carey Price protégera les filets de l'équipe jeudi.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer