Source ID:; App Source:

Shea Weber de retour sur la glace

Notice: Lock - mediaid6f6d9012832046bfa0d8070c0e7f5f91, Date Expiry - 1540086311
Publicité

Le Canadien a tenu un entraînement facultatif ce matin avant son premier match de la saison au Centre Bell, contre les Kings de Los Angeles. Seuls les joueurs laissés de côté étaient sut la glace: Tomas Plekanec, Nikita Scherbak, Antti Niemi (adjoint à Carey Price) et Karl Alzner.

Les blessés Nicolas Deslauriers (fracture du visage) et Jarret Tyszka (commotion) les ont accompagnés. Pour Tyszka, rappelons qu'il est le joueur qui a été assommé par une charge contre la bande durant le camp des recrues. Il sera retourné à son équipe junior dès qu'il aura retrouvé la forme.

Donc, aucune surprise de ce côté. La vraie surprise est plutôt venue en matinée quand Shea Weber a patiné une dizaine de minutes en compagnie d'un thérapeute. C'était la première fois qu'il foulait la glace depuis sa sérieuse opération au genou droit, le 19 juin dernier. 

«C'était prévu qu'il saute sur la glace aujourd'hui, a dit Claude Julien. Il a patiné 10 minutes et ça fait partie de son plan de remise en forme. On va y aller au jour le jour, mais on sait qu'il a encore un bon bout à faire. Rien n'a changé dans son cas.»

«On le voit travailler fort tous les jours, a dit Brendan Gallagher. C'est gros de retourner sur la glace, mais il lui reste beaucoup de chemin à parcourir. On connaît son importance pour notre groupe. En attendant, on doit faire notre travail pour s'assurer qu'à son retour, on soit au coeur de l'action.»

Donc, ne retenez pas votre souffle, Weber vise encore de revenir pour décembre prochain. En revanche, cette petite séance de patin ne pourrait arriver à un meilleur moment: le match d'ouverture à domicile, celui qui sera probablement précédé d'une cérémonie impliquant tous les joueurs du Canadien. Ce qui signifie donc que Weber pourra en faire partie.

Là-dessus, personne n'a voulu donner trop de détails.   

«Ce sera super, mais je ne dirai rien de plus», s'est contenté à dire Gallagher.

Julien, lui, a carrément dévié la question vers un autre département de l'organisation. «Je fais partie de l'équipe d'entraîneurs, pas l'équipe de spectacles. Je sais qu'ils ont quelque chose de prévu avec toute l'équipe, mais je ne veux pas gâcher la surprise.»

Les négligés

On en a parlé abondamment hier, le match sera précédé aussi d'une présentation de l'équipe championne de 1993. Seulement 10 joueurs de la formation partante du Canadien étaient nés à ce moment, et Paul Byron est l'un d'eux. Comme son entraîneur hier, il voit dans le Canadien de 1993, comme dans la fabuleuse histoire des Golden Knights l'an passé, que tout est possible dans le monde du sport. 

«Dans le sport, il y a toujours des négligés, des équipes qui surprennent tout le monde. On l'a vu l'année dernière avec les Golden Knights. Ils étaient des joueurs dont les autres ne voulaient pas et ensemble ils ont créé une bonne équipe. Ça nous donne beaucoup de confiance parce qu'on a de bons joueurs, mais ensemble on doit être une bonne équipe. Tout le monde doit trouver une façon de travailler fort. Si on joue à notre manière, on peut surprendre beaucoup de monde.»

Après un début de saison bien au-dessus des attentes pour le Canadien, au cours duquel on a vu en action un nouveau style de jeu axé sur la vitesse et la hargne en récupération de rondelles, l'optimisme règne. Reste que les Kings de Los Angeles ne seront pas une proie facile.  

Une étude réalisée par Athlétique Montréal a démontré que le Canadien était la plus petite, et la plus légère équipe de la LNH. Fidèles à leurs habitudes, les Kings sont complètement à l'autre bout du spectre. Concrètement, les Kings sont en moyenne 16 livres et 1,6 pouce plus imposants.

Ce n'est pas ce qui va inquiéter Gallagher, le plus petit joueur du Canadien à 5 pieds 9 pouces (à égalité avec Victor Mete, Paul Byron et Matthew Peca).

«Toute ma vie, j'ai toujours été un des plus petits joueurs. Mais je pense que c'était la première fois de ma vie, avec le Canadien, où je n'étais pas le plus petit joueur. Ceci dit, peut-être que je le suis redevenu cette saison. Notre identité est la rapidité, la pression à quatre trios. On a plusieurs joueurs qui vont gagner leurs batailles. En tant que petit joueur, on m'a toujours dit que la grosseur n'était pas importante, tant que tu gagnes tes batailles contre les plus gros.»

La formation attendue ce soir contre les Kings

  • Tatar - Danault - Gallagher
  • Drouin - Kotkaniemi - Armia
  • Byron - Domi - Lehkonen
  • Hudon - Peca - Shaw

  • Mete - Petry
  • Reilly - Juulsen
  • Ouellet - Benn

  • Price




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer