Les dirigeants du Canadien ont les yeux sur Anthony Duclair... mais ils ne sont pas les seuls.

Richard Labbé LA PRESSE

Duclair, qui n'a pas reçu d'offre qualificative de la part des Blackhawks de Chicago à la date limite cette semaine, est libre comme l'air et joueur autonome, et le Canadien s'est montré intéressé à ses services au cours des derniers jours.

« J'ai parlé brièvement avec Marc Bergevin, on a eu des discussions, il y a une ouverture de la part du Canadien, mais c'est tout ce qu'on peut dire pour le moment, a expliqué l'agent Philippe Lecavalier à La Presse. Si le Tricolore soumet une offre à Anthony, il est certain que cette offre sera considérée. »

Selon Philippe Lecavalier, le Canadien est loin d'être seul dans cette course, et l'agent estime que 12 équipes l'ont déjà contacté afin de s'informer de la situation concernant son client de 22 ans.

Mais Duclair pourrait peut-être se laisser tenter par la possibilité d'une réunion avec ses amis Jonathan Drouin et Max Domi. Il convient ici de rappeler que Duclair et Drouin se sont bien connus lors de leurs années au hockey midget, chez les Lions du Lac-Saint-Louis. Plus tard, chez les Coyotes de l'Arizona, Duclair est devenu l'ami de Domi.

Ça fait partie des nombreux détails qui seront considérés, selon Philippe Lecavalier.

« C'est sûr qu'Anthony est un gars qui a grandi à Montréal, et s'il reçoit bel et bien une offre du Canadien à partir du 1er juillet, il ne sera pas indifférent à cette proposition. C'est une option que l'on considérerait certainement », indique Lecavalier

Duclair, on le rappelle, avait été acquis par les Blackhawks en janvier, après avoir lui-même exprimé le désir de quitter les Coyotes. La transaction avait aussi inclus un autre joueur des Coyotes, le défenseur Adam Clendening. En retour, les Blackhawks avaient envoyé Richard Panik et Laurent Dauphin en Arizona. À Chicago, Duclair n'avait pu faire mieux que 2 buts et 6 aides pour 8 points en 23 matchs, mais selon son agent, il n'est pas impossible que les Blackhawks tentent de le récupérer au cours des prochains jours.

« Les Blackhawks doivent gérer leur masse salariale et ils ont des besoins à combler, devant le filet et au poste de centre, a ajouté Philippe Lecavalier. Ils n'étaient pas dans une bonne position pour lui soumettre une offre qualificative, mais ils pourraient essayer de le ramener plus tard. »

Chez le Canadien, Jonathan Drouin a déjà publiquement fait connaître son appui dans le dossier Duclair, et puis samedi à Brossard, ce fut au tour de Max Domi d'y aller d'une bonne et chaude recommandation.

« Bien sûr qu'il peut aider une équipe, a affirmé Domi. C'est un de mes meilleurs amis, on se parle tout le temps. Je suis son partisan numéro un. Il est super rapide, il peut marquer des buts et c'est un bon gars. Je suis convaincu qu'il va se trouver du travail parce qu'il a prouvé qu'il peut marquer des buts. Il en a déjà marqué 20 dans cette ligue [en Arizona, en 2015-2016]. J'espère pouvoir jouer de nouveau avec lui dans ma carrière. »

- Avec Guillaume Lefrançois, La Presse