Source ID:; App Source:

Max Domi rencontre Montréal

Max Domi a profité du moment pour rencontrer... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Max Domi a profité du moment pour rencontrer certains partisans du Canadien.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Max Domi avait été clair après la transaction qui l'a amené avec le Canadien : il est très enthousiaste de s'amener dans la jungle montréalaise. À le regarder aller lors de son premier contact avec les médias, il ne mentait pas !

L'attaquant a visité les installations de sa nouvelle équipe pour la première fois depuis que le Tricolore en a fait l'acquisition, le 15 juin dernier, contre Alex Galchenyuk. Domi effectue une visite éclair de 24 heures dans la métropole et repart ce soir.

Il en a profité pour s'entretenir avec les journalistes pendant une bonne quinzaine de minutes. Quart d'heure au cours duquel on a pu découvrir un homme fort à son aise devant les médias, comme un vétéran.

« C'est ici que je veux être. Je suis super enthousiaste, a martelé le joueur de 23 ans. Tout le monde est différent. Certains joueurs ne veulent pas jouer ici, d'autres veulent, d'autres s'en foutent. Personnellement, je suis vraiment enthousiaste d'être ici, je veux être ici et j'espère que ça fera sortir le meilleur en moi.

« C'est un peu différent de l'Arizona !, a-t-il ajouté, en regardant la douzaine de journalistes qui l'entouraient. Mais c'était bien là-bas, c'est un trésor caché. Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent sur le bassin de partisans ou la couverture médiatique, mais tout le monde avait beaucoup de classe. Je souhaite du succès aux Coyotes. Dans un monde idéal, j'aimerais nous voir jouer en finale contre eux. »

Tie Domi, Mats Sundin...

Rarement a-t-on autant parlé des Maple Leafs dans l'entourage du CH !

C'est qu'en Max Domi, l'équipe obtient un joueur qui a grandi dans l'environnement des Maple Leafs. Son père, Tie, y a joué de 1995 à 2006.

« J'ai beaucoup de souvenirs d'enfance, d'avoir la chance d'aller au Centre Air Canada à tous les matchs, de pouvoir considérer Mats Sundin comme un oncle. »

À ce sujet, Domi a expliqué qu'il porte le 13 en hommage à Sundin, justement.

« C'est 100 % pour cette raison. Je sais que ça fait drôle de voir 13 et Domi derrière un chandail du Canadien ! J'ai porté ce numéro pendant mon enfance. À 12 ans, quand j'ai reçu mon diagnostic de diabète de type 1, j'ai changé pour le 16 en hommage à Bobby Clarke [NDLR : qui était lui aussi diabétique]. Le 16 est retiré ici, j'étais surpris de voir que le 13 ne l'était pas, donc je l'ai pris. »

Sans surprise, le nom d'Anthony Duclair est revenu dans les discussions. Le Québécois deviendra joueur autonome demain et il a fait la pluie et le beau temps avec Domi, quand les deux ont joué ensemble en Arizona et avec Équipe Canada junior.

« Bien sûr qu'il peut aider une équipe. C'est un de mes meilleurs amis, on se parle tout le temps. Je suis son partisan numéro 1. Il est super rapide, il peut marquer et c'est un bon gars. Je suis convaincu qu'il va se trouver du travail, parce qu'il a prouvé qu'il peut marquer des buts. Il en a déjà marqué 20 dans cette ligue. J'espère pouvoir jouer de nouveau avec lui dans ma carrière. »




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer