Jonathan Drouin est ami avec Anthony Duclair depuis leurs années midgets chez les Lions du Lac Saint-Louis. Anthony Duclair est devenu ami avec Max Domi chez les Coyotes de l'Arizona. Drouin est ami avec Domi, qu'il a connu aux Championnats du monde juniors et avec qui il a gardé contact... par l'entremise de Duclair.

Mis à jour le 29 juin 2018
Jean-François Tremblay LA PRESSE

On allait certainement parler à Drouin de la possibilité de réunir le trio à Montréal, mais c'est plutôt le jeune attaquant du Canadien qui a mentionné Duclair en premier.

« Ce n'est pas moi qui prends la décision, c'est Marc Bergevin, a dit Drouin, croisé à la Classique de golf Phillip Danault au profit d'organismes de la région de Victoriaville. Mais c'est un bon joueur, qui a une belle vision du jeu, un beau coup de patin. »

« Il a prouvé qu'il est capable de marquer dans la LNH, surtout en Arizona dans son année recrue. Ce serait le fun, mais ce n'est pas moi qui vais décider. »

- Jonathan Drouin au sujet d'Anthony Duclair

Drouin ne décidera pas, mais ce n'est pas une raison pour ne pas au moins faire circuler le nom de son ami. C'est de bonne guerre, mais le cas Duclair force quand même une certaine réflexion. Un beau risque, diront certains, mais un risque tout de même.

Les Blackhawks de Chicago ont annoncé plus tôt cette semaine qu'ils ne faisaient pas d'offre qualificative au jeune Québécois. Il deviendra donc joueur autonome le 1er juillet.

Évidemment, c'est le genre de décision qui soulève des doutes au sujet d'un joueur de 22 ans au talent certain. C'est aussi plutôt rare pour un si jeune joueur d'être déjà à la recherche de sa quatrième équipe dans la LNH. Deux taches au dossier, deux pensez-y-bien.

En revanche, impossible de nier les qualités de Duclair. Comme le dit Drouin avec justesse, il a tout de même obtenu 20 buts et 24 aides chez les Coyotes à sa première saison complète. Il a aussi connu une saison de grâce de 50 buts en 59 matchs dans l'uniforme des Remparts de Québec en 2013-2014. Bref, un dossier intrigant à suivre ce week-end.

« IL JOUE COMME UN GROS JOUEUR » 

Dans tous les cas, Drouin s'est réjoui d'être réuni au moins avec Domi la saison prochaine. Un joueur qu'il a appris à connaître au sein du même trio aux Mondiaux juniors. Un joueur, selon Drouin, qui voit le hockey de la même manière que lui.

« Alex Galchenyuk est content [de la transaction]. Il a vécu des années difficiles. Ses deux ou trois dernières années, tu le voyais un peu. Max a une passion pour le hockey, il est déterminé. Même si les gens disent qu'il n'est pas très gros, il joue comme un gros joueur. Son plus grand atout est sa vision du jeu. Il est capable de faire de gros jeux au bon moment. Il aime la pression, vibrer au rythme du hockey, c'est la ville parfaite pour lui. »

« JE M'Y ATTENDAIS »

Maintenant, Douin aimerait-il jouer avec Domi ? Dans ce cas, qui serait au centre ? Drouin jouera-t-il même au centre la saison prochaine ? Drouin n'était pas trop rouillé devant les médias. Il avait vu venir la question.

« Je m'y attendais un peu, a-t-il dit en riant. Je vais faire la même réponse. Aile ou centre, c'est eux qui vont décider. Ça ne me dérange pas vraiment. Il y a des avantages et des désavantages aux deux positions. »

Au repêchage, Claude Julien avait offert une analyse plutôt alambiquée de la situation.

« On verra quand notre formation sera complète, pourra-t-il être meilleur ailleurs ? Ça dépend d'avec qui il jouera. L'important est de le placer dans une situation à succès. Si c'est à l'aile, ce le sera. Si ça doit être au centre, et ce n'est pas obligé de l'être, on devra le faire. S'il a deux bons ailiers et qu'on croit qu'il peut connaître du succès au centre, pourquoi pas ? On doit être ouverts d'esprit. »

Cela dit, Julien reprenait plusieurs des idées déjà exprimées par son nouvel adjoint Dominique Ducharme au sujet de Drouin. Cette notion de « situation à succès » avait permis à Drouin de connaître des saisons de 105 et de 108 points à Halifax sous les ordres de Ducharme.

C'est avec Ducharme qu'il a été choisi en 2013 joueur junior de l'année au Canada. Et c'est Ducharme qui a fini par l'essayer au centre chez les Mooseheads. Déjà, les deux hommes se sont rencontrés au début de l'été pour parler de la vie avec le Canadien et de la saison à venir.

« Il a une tête de hockey, il voit le jeu d'une manière spéciale, il est déterminé, a dit Drouin de son ancien entraîneur. C'est la raison pour laquelle il a eu du succès. On parle de la force de notre équipe [à Halifax], mais il nous a beaucoup aidés, moi et Nathan MacKinnon. Il était une grosse partie de notre équipe. Il a une grande connaissance du hockey et il avait fait son temps dans le junior. »

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Phillip Danault a fait plaisir à de jeunes fans du Canadien présents pour l'occasion

Photo Ivanoh Demers, La Presse

L'ancien gardien de but Stéphane Fiset était de la partie de golf