Source ID:; App Source:

Les Sénateurs suspendent leur DG adjoint Randy Lee

Randy Lee... (Photo Justin Tang, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Randy Lee

Photo Justin Tang, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les Sénateurs d'Ottawa ont suspendu pour une durée indéterminée leur directeur général adjoint Randy Lee, qui est accusé d'avoir harcelé le chauffeur d'une navette lors du camp d'évaluation des espoirs de la LNH, le mois dernier à Buffalo.

Les Sénateurs ont annoncé la nouvelle vendredi, une semaine avant le début du repêchage de la LNH, à Dallas.

«Notre équipe de hockey et l'ensemble de l'organisation exigent les plus hauts standards au niveau du comportement, que ce soit chez les dirigeants, le personnel d'entraîneurs, les joueurs ou les employés», a affirmé le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, dans un communiqué.

«Toutes les formes de harcèlement sont inacceptables, que ce soit au travail ou dans un autre contexte. Pour cette raison, et en ayant pris les précautions nécessaires, nous avons passé les deux dernières semaines à écouter attentivement et à consulter la communauté, nos partisans et nos partenaires pour comprendre leurs attentes à ce sujet.»

Lee a plaidé non coupable d'avoir émis des commentaires déplacés et d'avoir mis sa main sur l'épaule d'un chauffeur âgé de 19 ans le 30 mai, alors qu'il assistait camp d'évaluation des espoirs.

Il a été accusé d'agression et pourrait écoper une amende ainsi que de 15 jours d'emprisonnement, s'il est reconnu coupable. Il doit comparaître en cour le 6 juillet.

«Nous avons collaboré avec les autorités de Buffalo, ainsi qu'avec l'avocat de Randy Lee, pour nous assurer que Randy aura droit à des procédures équitables, a ajouté Dorion. Jusqu'ici, les Sénateurs n'avaient jamais été mis au courant de plaintes contre Randy, que ce soit avant ou pendant sa carrière de 23 ans avec l'équipe. Il doit pouvoir faire face aux accusations portées contre lui en cour.

«Cependant, les questions auxquelles Randy doit répondre ne devraient pas être posées avant la date de sa comparution - le 6 juillet 2018 - et nous croyons que le meilleur moyen de représenter nos valeurs et d'appliquer nos standards de comportement est de suspendre Randy Lee jusqu'à ce qu'un jugement ait été rendu en cour.»

Lee est responsable du développement des espoirs et de la supervision des activités du club-école des Sénateurs dans la Ligue américaine de hockey à Belleville, en Ontario. Les Sénateurs disposent des quatrième et 22e choix en première ronde.

Les Sénateurs ont indiqué que la suspension s'appliquait aussi aux fonctions de Lee avec les Senators de Belleville.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer