Ne comptez pas sur Devante Smith-Pelly pour aller célébrer avec le président Donald Trump à la Maison-Blanche si les Capitals de Washington remportent la coupe Stanley.

Publié le 6 juin 2018
ASSOCIATED PRESS

«Les choses qu'il crache sont racistes et sexistes, a déclaré Smith-Pelly mercredi selon des propos rapportés par Postmedia, alors que les Capitals se préparaient pour le match no 5 de la finale de la Coupe Stanley contre les Golden Knights de Vegas. Certaines des choses qu'il a dites sont plutôt grossières. Je ne suis pas trop la politique, donc je ne connais pas tous ses autres points de vue, mais je ne suis pas d'accord avec sa rhétorique. Je pense que ma décision est déjà prise.»

Smith-Pelly, l'un des deux joueurs noirs des Capitals, est originaire de la région de Toronto. Il a été questionné à ce sujet deux jours après que Trump eut annulé la visite des Eagles de Philadelphie, champions du Super Bowl, à la Maison-Blanche, et un jour après que les étoiles de basketball LeBron James et Stephen Curry eurent tous deux dit qu'ils ne visiteraient pas la Maison-Blanche si leur équipe remporte la finale de la NBA.

Les Capitals mènent la finale de la Coupe Stanley 3-1 et pourraient soulever le précieux trophée dès jeudi soir.

Âgé de 25 ans, Smith-Pelly a marqué lors des deux derniers matchs de la finale et a inscrit six buts - dont deux gagnants - et une aide depuis le début des séries éliminatoires. Il a inscrit sept buts en 75 matchs en saison régulière.