• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le Canadien complète un dur périple avec un revers de 5-2 

Le Canadien complète un dur périple avec un revers de 5-2

Charlie Lindgren connaît des moments difficiles alors qu'il... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Charlie Lindgren connaît des moments difficiles alors qu'il a connu un troisième match de suite lors duquel il accordait au moins cinq buts.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Columbus

Le défenseur Seth Jones a marqué deux buts en avantage numérique en première période et il a guidé les Blue Jackets de Columbus vers une victoire de 5-2 aux dépens du Canadien de Montréal lundi soir au Nationwide Arena.

> Le sommaire du match

Le doublé de Jones, son deuxième en autant de matchs, a permis aux hommes de John Tortorella de se bâtir un coussin de 3-1 après les 20 premières minutes de jeu. Il s'agissait d'un scénario que le Canadien souhaitait prévenir face à une formation réputée pour ses bons débuts de match, a noté l'entraîneur-chef Claude Julien.

«Les Blue Jackets sortent très forts en première période. Ils sont reconnus pour ça. On avait avisé les joueurs, mais on n'a pas été capable de tenir le coup.»

Les Blue Jackets, qui se battent pour une place dans les séries éliminatoires, ont signé une cinquième victoire consécutive et une sixième de suite devant leurs partisans. Ils ont aussi gagné huit de leurs 11 dernières sorties.

Quant au Canadien, il a complété un périlleux voyage de six matchs en moins de deux semaines à l'étranger avec un dossier de 1-3-2.

Les hommes de Claude Julien avaient pourtant bien amorcé ce périple en défaisant les Islanders de New York 6-3 à Brooklyn, le 2 mars. Ils ont cependant perdu en temps supplémentaire face aux Bruins de Boston et au Lightning de Tampa Bay, et à la régulière au New Jersey et en Floride.

Avant de subir une blessure qui l'a fait rater la troisième période, Jones a inscrit ses 14e et 15e de la saison dans un intervalle d'un peu plus de six minutes aux dépens de Charlie Lindgren.

Le premier but est venu pendant une punition à Jeff Petry et le second, pendant que Nicolas Deslauriers se trouvait au cachot. Chaque fois, les Blue Jackets ont frappé alors qu'il n'y avait pas encore une minute d'écoulée à l'avantage numérique.

C'était le neuvième match de suite à l'étranger où le Tricolore concédait au moins un but à court d'un homme.

«Les punitions sont très coûteuses dernièrement et notre désavantage numérique n'est pas assez bon à notre goût, a analysé Julien sur un ton calme. Il faut vouloir bloquer des lancers, il faut vouloir gagner des bagarres et se rendre à la rondelle en premier. On semble capables de le faire à domicile, mais on ne semble pas avoir le même vouloir sur la route.»

Nick Foligno, au premier vingt, Boone Jenner, tôt en deuxième période, Ian Cole, avec un peu plus de deux minutes à jouer au troisième vingt, ont également déjoué Lindgren, qui a fait face à 25 rondelles.

C'est un tir de plus que les hommes de Claude Julien ont récolté... lors de la seule troisième période face à Sergei Bobrovsky, qui n'a pas bronché pendant les 20 dernières minutes de la rencontre.

Brendan Gallagher (25e), dès la 34e seconde de jeu, et Jonathan Drouin (11e), avec environ six minutes à jouer à la période médiane, sont parvenus à déjouer le solide gardien des Blue Jackets, qui a reçu 40 tirs.

Dans le volet des bonnes nouvelles, le but de Gallagher lui a permis d'éditer un sommet personnel en carrière à ce chapitre.

Sur son but, par ailleurs, le défenseur Jeff Petry a égalé une marque individuelle en récoltant une 23e mention d'aide cette saison.

De son côté, Lindgren connaît des moments difficiles alors qu'il a connu un troisième match de suite lors duquel il accordait au moins cinq buts.

Durant cette séquence, il affiche une moyenne de 5,36 et un taux d'arrêts de ,822, de loin sa période la plus difficile depuis le début de sa jeune carrière dans la LNH.

Le Canadien n'aura pas beaucoup de temps pour se remettre de ce difficile séjour à l'étranger puisqu'il sera de retour sur la patinoire dès mardi soir pour y affronter les Stars de Dallas et Alexander Radulov.

Il reste que le Canadien vient de passer une section éprouvante de son calendrier avec six matchs en dix jours à l'étranger, et avec une formation amputée de nombreux éléments importants.

Le boulot ne s'allégera pas au cours des prochains jours puisque le Canadien accueillera les Penguins de Pittsburgh jeudi soir avant de rendre visite aux Maple Leafs de Toronto samedi. Les Panthers de la Floride seront ensuite de passage à Montréal, lundi prochain.

Mardi face aux Stars, qui sont déjà à Montréal, Julien espère voir ses joueurs afficher la même ardeur que lors des 20 dernières minutes du match de lundi.

«On s'est creusé un trou ce soir. Je pourrais dire qu'on s'est amélioré en deuxième et on a été très bons en troisième. Encore une fois, le dommage était fait. Et pour certains joueurs, ça commence à les rattraper. On demande beaucoup et à un moment donné, ça devient lourd. On joue encore demain soir contre une équipe qui nous attend à domicile, et il faut rebondir et continuer à montrer du caractère, plus comme on l'a fait en troisième.»




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer