Source ID:; App Source:

Le Lightning embauche Alex Barré-Boulet

Alex Barré-Boulet a récolté 104 points en 57... (Photo Jeannot Lévesque, Le Quotidien)

Agrandir

Alex Barré-Boulet a récolté 104 points en 57 rencontres avec l'Armada de Blainville-Boisbriand cette saison.

Photo Jeannot Lévesque, Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Le Lightning de Tampa Bay avait Alex Barré-Boulet à l'oeil depuis longtemps.

C'est pourquoi la formation de la Floride ne voulait pas laisser la chance aux 30 autres équipes de la LNH de lui soumettre une offre. Dès la première journée où les équipes du circuit Bettman ont pu mettre sous contrat des joueurs d'âge junior en vue de la prochaine campagne, elle a fait signer un contrat type pour une recrue de trois saisons au meilleur pointeur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«On a vu une belle progression chez lui depuis qu'il est passé à l'Armada, a noté le directeur général adjoint du Lightning, Julien BriseBois, en entrevue avec La Presse canadienne. À nos yeux, il est passé d'un bon joueur junior à un espoir de la Ligue nationale. On ne voulait donc pas passer à côté. C'est pourquoi on lui a fait signer ce contrat dès que nous avons pu.»

«J'étais vraiment content que ça se règle, a pour sa part indiqué le patineur de 20 ans. Je sais que certaines équipes étaient intéressées, mais j'ai laissé les négociations dans les mains de mon agent, Paul Corbeil.»

Ce dernier avait des critères bien précis pour son client.

«Je cherchais une organisation qui était prête à s'engager pour trois saisons, a-t-il indiqué. Historiquement, les rappels de joueurs non repêchés s'effectuent la troisième année de leur contrat, un peu comme Danick Martel, rappelé cette saison par les Flyers, à sa troisième année de contrat.»

Corbeil a eu des discussions avec une «demi-douzaine» de clubs de la LNH, qu'il préfère ne pas identifier. Il n'a pas voulu dire si le Canadien, ou encore les Kings de Los Angeles ou les Golden Knights de Vegas, qui ont invité Barré-Boulet à leur camp estival ces deux dernières années, étaient du lot.

Cette saison, Barré-Boulet a disputé 57 rencontres avec l'Armada de Blainville-Boisbriand, marquant 49 buts en plus d'ajouter 55 aides pour 104 points, tous des sommets dans la LHJMQ, comme le sont ses 19 buts en avantage numérique. En 20 rencontres éliminatoires au printemps dernier, Barré-Boulet a obtenu 31 points dont 14 buts, un sommet dans le circuit Courteau.

«On a vraiment senti que son début de saison était en continuité avec les très bonnes séries qu'il a connues l'an dernier, on l'a donc suivi de plus près, a poursuivi BriseBois, le bras droit de Steve Yzerman chez le Lightning. On s'est montré très agressif avec lui depuis la fin de l'automne.»

L'organisation du Lightning souhaite que le patineur de Montmagny de cinq pieds dix, 165 livres poursuive sa saison dans la LHJMQ, où l'Armada occupe le premier rang avec 90 points en 58 matchs.

«Nous croyons vraiment que la meilleure option pour lui présentement est de connaître une bonne fin de saison avec une équipe gagnante, d'aller le plus loin en séries et qui sait, au tournoi de la Coupe Memorial, souligne BriseBois. Une fois que l'Armada aura terminé son parcours, nous verrons où en sera le Crunch (de Syracuse, club-école du Lightning) et il rejoindra l'équipe si elle n'est pas éliminée.

«Par la suite, c'est certain qu'on veut le voir au camp de développement à la fin juin et au camp des recrues ensuite. On verra où se poursuivra alors son parcours professionnel.»

Mais Barré-Boulet n'a pas la tête à Syracuse, loin de là.

«On veut terminer la saison en force, dit celui qui a récolté 325 points, dont 136 buts, en 255 matchs avec l'Armada et les Voltigeurs de Drummondville. Depuis le début du camp, on vise la coupe du Président. On ne veut pas finir deuxième comme l'an passé.

«Pour ma part, je ne veux pas trop penser (au hockey professionnel), car je vais commencer à moins bien jouer. Le contrat, je l'ai, alors c'est une pression de moins sur les épaules.»

«Honnêtement, nous n'en avons même pas parlé une seconde, ajoute Corbeil au sujet de la carrière professionnelle de son client. Pour lui, les pros, Syracuse et Tampa Bay, c'est l'année prochaine.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer