Il n'y avait même pas 10 minutes de jouées, samedi soir au Centre Bell, et le Canadien avait déjà une avance de cinq buts. Ce fut ce genre de soirée.

Richard Labbé LA PRESSE

> Le sommaire du match

Ce genre de soirée où tout fonctionne, où le capitaine se fait plaisir avec un tour du chapeau et quatre buts au total, où seulement 3 des 18 joueurs ne sont pas sur la feuille de pointage, le genre de soirée où Brian Flynn se permet de marquer deux buts.

Vous aurez compris que les pauvres visiteurs, l'Avalanche du Colorado, n'ont jamais été dans le coup. Marque finale (et non, il n'y a aucune faute de frappe): Canadien 10, Colorado 1.

«Je ne crois pas avoir déjà été impliqué dans une saison où c'est mon équipe qui accorde 10 buts lors d'un match... et ensuite c'est mon équipe qui marque 10 buts lors d'un match, a rigolé le défenseur Jeff Petry. J'aime mieux me retrouver avec l'équipe qui en marque 10!»

Les visiteurs, qui, comme on le sait, jouaient jadis à Québec, nous ont rappelé la lointaine époque où les Nordiques croupissaient dans le sous-sol de la honte au classement de la LNH, l'époque du «club de dindes», pour citer la chanson satirique.

C'est le Canadien qui en a profité, et rapidement.

Pickard et Varlamov, spectateurs de leur fiasco

Après seulement 8:41 de jeu, c'était déjà 5-0 sur des buts de Flynn, Pacioretty, Lehkonen, Pacioretty encore et Byron. Le Canadien a d'ailleurs pris la première pause avec une avance de 6-1.

Radulov, Pacioretty (son troisième du match) et Petry ont ensuite fait 9-1 lors de la deuxième période. Un score qui n'indique pas l'allure des 40 premières minutes de jeu, parce que ça aurait pu être encore pire.

Devant le filet de la visite, les pauvres Calvin Pickard et Semyon Varlamov ne savaient plus trop quoi faire. Pickard a commencé le match, s'est fait sortir après trois buts en première, Varlamov a donné 6 buts sur 16 tirs, et Pickard est revenu devant le filet en début de troisième, juste à temps pour admirer de très près le quatrième but de la soirée de Pacioretty.

À l'autre bout, Carey Price a connu une soirée pas mal plus tranquille que ses deux rivaux, avec seulement 16 tirs en sa direction.

Le match a failli mal virer vers la fin, quand Alexei Emelin a frappé Joe Colborne au niveau des genoux, provoquant du coup une mêlée, avec le vétéran Jarome Iginla, qui disputait samedi soir son 1500e match dans la LNH, qui a bien tenté de lui envoyer quelques taloches. Emelin a été expulsé du match pour ce geste.

En fin de compte, Pacioretty a fini avec cinq points, et Tomas Plekanec avec quatre passes.

Voir les quatre buts de Pacioretty en vidéo: 

> But 1

> But 2

> But 3

> But 4

«C'est bon pour la confiance de Max, c'est bon pour la confiance de Plekanec, mais si on regarde le jeu de tous les trios, c'est tout le monde qui a contribué», a résumé l'entraîneur Michel Therrien.

Rappelons que Michael McCarron et Mark Barberio, rappelés vendredi, ont été laissés de côté pour ce match.

Les joueurs du CH, en congé dimanche, reprendront le collier lundi soir au Centre Bell, lors de la visite des Bruins de Boston.