Source ID:; App Source:

Canadien: cinq jours, cinq enjeux

Le choix du deuxième gardien du Canadien reste... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Le choix du deuxième gardien du Canadien reste l'un des enjeux déterminants de cette fin de camp.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Il reste deux entraînements complets et trois matchs au camp 2014 du Canadien, et déjà, l'équipe prend forme. Que reste-t-il à décider au cours des cinq prochains jours ? Voici cinq enjeux de la dernière semaine.

Les deuxième et troisième trios

Michel Therrien semble avoir fait son choix pour les ailiers de David Desharnais. Brandon Prust, Manny Malhotra et Dale Weise ont formé la combinaison la plus stable du futur quatrième trio. Mais l'entraîneur devra briser au moins une combinaison qu'il affectionne dans les deux autres unités. Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher se connaissent bien, Rene Bourque et Lars Eller se sont mutuellement ressuscités en avril dernier, et les Tchèques Tomas Plekanec et Jiri Sekac ont mis en place une belle complicité pendant le camp.

6e et 7e défenseurs

Jusqu'ici, tout indique que Nathan Beaulieu amorcera la saison à la gauche de Mike Weaver. Sans avoir été transcendant, il offre exactement le rendement attendu : un instinct offensif certain, mais du jeu moins assuré dans son territoire. Mais sa présence cadrerait bien avec l'équilibre recherché par Therrien dans ses duos, soit un arrière offensif avec un arrière défensif. Jarred Tinordi offre encore du jeu inégal, mais il a fait sentir sa présence physique, dimanche. Voilà un élément qui le distingue des autres défenseurs. Greg Pateryn ne connaît pas un vilain camp, mais comme les postes de droitiers sont pourvus, il serait condamné au rôle de spectateur s'il demeure à Montréal. Avec Davis Drewiske toujours au camp, ça fait beaucoup d'options avant d'offrir un contrat à Francis Bouillon...

Deuxième gardien

Au départ considérée comme ouverte, la compétition entre les deux gardiens devrait en définitive couronner Peter Budaj. Son camp se déroule plutôt rondement jusqu'ici, et Therrien devrait lui donner un match complet cette semaine. C'était plus difficile pour Tokarski avant sa solide performance contre l'équipe A de l'Avalanche à Québec. Mais même avec une mauvaise sortie cette semaine, on voit mal comment Budaj pourrait perdre son poste.

Le 13e attaquant

Dans l'état actuel des choses, ce rôle est destiné à Travis Moen ou à Michaël Bournival. Ce rôle n'a toutefois rien de catastrophique, puisque le CH dispute deux séquences de quatre matchs en six soirs en octobre. Et si Jiri Sekac confirme sa place, il ne sera pas non plus intouchable et il pourrait céder sa place s'il connaît quelques passages à vide. Dans l'éventualité où les occasions d'utiliser Bournival sont rares, reste toujours l'option de l'envoyer à Hamilton pour qu'il voie de l'action, puisqu'il est encore exempté du ballottage.

Qui sera le premier rappelé?

À l'attaque, Sven Andrighetto a certainement remporté cette course. À moins que Sekac ne connaisse une dernière semaine catastrophique, Andrighetto devrait amorcer la saison à Hamilton. Mais s'il maintient la cadence chez les Bulldogs, son téléphone sonnera rapidement quand un attaquant du Tricolore tombera au combat. Christian Thomas a également laissé une bonne impression, tandis que Gabriel Dumont a repris du galon. Qui sait ce qui l'attend si les blessures se multiplient dans le quatrième trio ? À la ligne bleue, il y aura évidemment les perdants de la course au poste de sixième défenseur. Et sans être près d'un rappel, on notera tout de même que Darren Dietz fait partie des 11 survivants en défense. Un autre qui a gagné quelques points.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer