Source ID:581501; App Source:cedromItem

Petit guide du pooler: 20 cartes cachées

Ryan Strome, des Islanders de New York, Olli... (Photos USA Today)

Agrandir

Ryan Strome, des Islanders de New York, Olli Maatta, des Penguins de Pittsburgh, et Vladimir Tarasenko, des Blues de St. Louis.

Photos USA Today

Les camps d'entraînement s'ouvriront sous peu et plusieurs poolers sont déjà au travail. Voici 20 cartes (plus ou moins) cachées, principalement des jeunes.

Tyler Toffoli... (Photo Cary Edmondson, USA Today) - image 1.0

Agrandir

Tyler Toffoli

Photo Cary Edmondson, USA Today

10 ATTAQUANTS

Tyler Toffoli, Kings de Los Angeles

Le jeune attaquant de 22 ans croyait avoir un poste en main en début de saison dernière, mais il a entamé la saison dans la Ligue américaine. Il a cependant été rappelé après avoir obtenu 23 points en 18 matchs dans les mineures et il a joué un rôle important en séries éliminatoires. Il a amassé 14 points en 26 matchs éliminatoires et son rôle est amené à croître au fil des années. Il a prouvé sur tous les autres plans qu'il était un prolifique compteur.

Filip Forsberg, Predators de Nashville

Adaptation plutôt ardue l'an dernier pour cette recrue très attendue. Le sévère entraîneur Barry Trotz a utilisé Forsberg avec parcimonie, avant de le renvoyer dans la Ligue américaine. Les Predators ont un nouvel entraîneur, Peter Laviolette, et assurément un système de jeu plus offensif. Forsberg a dominé contre les jeunes de son âge lors des dernières années.

Mikael Granlund, Wild du Minnesota

L'arrivée de Granlund a été annoncée avec tellement de fanfare il y a deux ans que ses performances en demi-teinte ont suscité de nombreuses critiques. Il était encore jeune. Il a pris son envol l'an dernier. Il a obtenu 41 points en seulement 63 matchs et obtenu plus de deux minutes d'utilisation en moyenne par match en supériorité numérique. Le meilleur est à venir. Il héritera sans doute de Thomas Vanek sur sa gauche.

Jonathan Drouin, Lightning de Tampa Bay

La vaste majorité des experts prédisaient un poste dans la LNH à Drouin à 18 ans, mais Steve Yzerman a surpris en le renvoyant dans les rangs juniors à Halifax, où il a survolé la LHJMQ. Drouin ne sera pas renvoyé dans les mineures cet automne, ou alors cette décision renverserait le monde du hockey. Ted Purcell a été échangé cet été et il y aura une place au sein d'un trio offensif pour ce joueur très créatif. On imagine déjà ses passes à Steven Stamkos pour des tirs sur réception en supériorité numérique...

Brandon Saad, Blackhawks de Chicago

On connaissait le grand potentiel de Saad, joueur régulièrement utilisé dans un trio offensif en saison, mais il a explosé en séries éliminatoires avec 16 points en 19 rencontres. L'entraîneur Joel Quenneville l'a utilisé en moyenne presque deux minutes par rencontre en supériorité numérique lors des séries éliminatoires. Le talent ne manque pas à Chicago. Saad pourrait se retrouver soit avec Patrick Kane et Jonathan Toews, soit avec Patrick Sharp et Marian Hossa, ou Brad Richards. À moins que celui-ci ne soit supplanté par Teravainen...

Teuvo Teravainen... (Photo Charles LeClaire, USA Today) - image 2.0

Agrandir

Teuvo Teravainen

Photo Charles LeClaire, USA Today

Teuvo Teravainen, Blackhawks de Chicago

Le fait d'armes le plus impressionnant de ce premier choix des Hawks en 2012 a sans doute été ses 15 points en seulement 7 matchs au Championnat mondial junior l'an dernier. Il a aussi amassé 44 points en 49 matchs chez les hommes en Finlande, d'où son rappel en fin de saison à Chicago. Ses débuts ont été modestes, mais une fois adapté au hockey nord-américain, ce jeune homme deviendra une machine à engranger les points.

Ryan Strome, Islanders de New York

Les Islanders ont la vilaine habitude de lancer leurs jeunes trop vite dans la gueule du loup. Pourtant, ils ont été plus patients dans le cas de Strome, leur premier choix en 2011. Strome a été rappelé au milieu de l'hiver après avoir obtenu un fantastique total de 49 points en 37 matchs dans la Ligue américaine, à seulement 20 ans. Il en a amassé 18 en autant de rencontres avec les Islanders. Vous avez ici une future vedette.

Vladimir Tarasenko, Blues de St. Louis

L'entraîneur Ken Hitchcock est un fan de ce jeune Russe depuis la première heure. Ralenti par une commotion cérébrale à sa première saison, Tarasenko a obtenu 43 points en 64 matchs et ce nombre est appelé à croître, non seulement parce que Tarensenko gagne en poids et en maturité à 22 ans, mais parce que l'arrivée du centre Paul Stastny permettra aux ailiers des Blues d'être mieux nourris et contribuera à mettre un centre moins offensif dans un rôle qui lui conviendra mieux.

Johnny Gaudreau, Flames de Calgary

Future grande vedette de la Ligue américaine ou prochain Martin St-Louis? Gaudreau mesure 5'8 et pèse à peine 150 livres. Mais il produit dans toutes les catégories. Il a amassé un total ahurissant de 80 points en seulement 40 matchs à Boston College, dans la NCAA, ce qui lui a valu une invitation au Championnat mondial ce printemps avec les États-Unis. Il a produit à nouveau, dix points en huit matchs, un indicateur encore plus sûr de sa réussite éventuelle dans la LNH. Bob Hartley pourrait beaucoup l'aimer...

Evgeny Kuznetsov, Capitals de Washington

On l'a longtemps attendu à Washington. Il est resté quelques saisons supplémentaires dans la KHL, avant de faire le saut au printemps dans la LNH où il a obtenu 9 points en 17 matchs. Il y a une place pour lui dans la première unité en supériorité numérique avec Alex Ovechkin à la pointe. Sauf que l'arrivée de Barry Trotz change la donne et plus rien ne tient chez les Capitals.

---

Morgan Rielly... (Photo John E. Sokolowski, USA Today) - image 3.0

Agrandir

Morgan Rielly

Photo John E. Sokolowski, USA Today

5 DÉFENSEURS

Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto

En principe, Dion Phaneuf et Jake Gardiner devraient bénéficier d'une place en première unité de supériorité numérique pour entamer la saison. Mais Rielly ne devrait pas mettre de temps à en supplanter un, sinon deux. Il a obtenu 27 points à sa première saison, à 19 ans seulement, et plusieurs le désignent déjà comme le prochain grand défenseur offensif du club. Ce cinquième choix au total en 2012 a aussi été invité à participer au Championnat mondial avec le Canada. Il y a obtenu trois points en huit matchs.

Seth Jones, Predators de Nashville

Même s'il a été utilisé presque exclusivement du côté gauche, un défi de taille pour un droitier, même s'il en était à une première saison chez les pros, même si les Predators ne marquaient pas souvent, Jones a tout de même obtenu 25 points l'hiver dernier. Les Predators seront plus offensifs cette année avec le nouvel entraîneur Peter Laviolette, l'arrivée de Mike Ribeiro et de James Neal, et Jones aura un an de plus derrière la cravate. Ne l'oubliez pas!

Olli Maatta, Penguins de Pittsburgh

Le jeune Finlandais est passé presque inaperçu l'an dernier et pourtant, Maatta a obtenu 29 points à son année recrue, même s'il n'était pas utilisé dans la première unité en supériorité numérique. Il a cependant été opéré à une épaule en fin de saison et son entrée en scène pourrait être retardée. Un placement à long terme.

Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay

Ce premier choix, deuxième au total en 2009, n'est plus vraiment caché, mais sait-on vraiment à quel point il est bon? Il a affiché des statistiques plus modestes à ses quatre premières saisons, mais il a terminé au quatrième rang des compteurs chez les défenseurs de la LNH l'an dernier avec 55 points, à seulement 23 ans. C'est plus de points que P.K. Subban et Alex Pietrangelo, en sept matchs de moins qu'eux...

Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de Phoenix

Éternel oublié, sa progression est stable et constante, et il a atteint un sommet en carrière l'an dernier à 23 ans avec 44 points. Il est le défenseur numéro un des Coyotes malgré la production intéressante de Keith Yandle et il est utilisé à toutes les sauces malgré son jeune âge.

---

Kari Lehtonen... (Photo  Jerome Miron, USA Today) - image 4.0

Agrandir

Kari Lehtonen

Photo Jerome Miron, USA Today

5 GARDIENS

Kari Lehtonen, Stars de Dallas

Les Stars ne cessent de s'améliorer depuis l'entrée en poste du DG Jim Nill, il y a deux ans. Dallas, qui n'avait alors pas de centre numéro un digne de ce nom,, en compte désormais deux, Tyler Seguin et Jason Spezza. Lehtonen parvient à éviter les blessures depuis quelques saisons et il a remporté 33 matchs l'an dernier. Il devrait en avoir plus cet hiver puisque l'équipe est en pleine ascension. Son second, Anders Lindback, anciennement du Lightning, n'est guère une menace.

Jonas Hiller, Flames de Calgary

Les Ducks d'Anaheim n'ont pas retenu leur gardien numéro un et Hiller a signé un joli contrat avec les Flames, qui s'en cherchaient justement un. Hiller est un gardien de qualité et Calgary commence à renflouer son équipe avec des jeunes de talent. Les Flames devraient avoir une bien meilleure saison que les gens ne peuvent l'imaginer, mais ne sautez pas sur Hiller trop rapidement.

Jake Allen, Blues de St. Louis

Les Blues demeurent une puissance de la LNH, Ryan Miller a quitté l'équipe et Brian Elliott n'est pas un gardien de premier plan. La porte est donc ouverte pour Allen, qui a dominé dans la Ligue américaine l'an dernier avec 33 victoires en 53 matchs, une moyenne de 2,03 et un taux d'arrêts de ,928. Une rotation à deux gardiens est cependant à prévoir, ce qui pourrait amputer Allen de plusieurs victoires.

Braden Holtby, Capitals de Washington

Holtby, qui avait fait sensation en séries éliminatoires il y a deux ans, est toujours le gardien numéro un de l'équipe et l'arrivée de l'entraîneur Barry Trotz pourrait contribuer à lui donner une défense plus étanche. Washington a d'ailleurs acquis Matt Niskanen et Brooks Orpiks, ainsi que leur entraîneur chez les Penguins, Todd Reirden, afin de renflouer cette défense.

Jonathan Bernier, Maple Leafs de Toronto

Bernier n'avait jamais été gardien numéro un avant l'échange qui l'a amené à Toronto l'an dernier, mais il a dissipé tous les doutes. Il affichait d'ailleurs un taux d'arrêts de ,927 à la pause olympique et les Leafs ont coulé à pic lorsqu'il s'est blessé en mars. Le nouveau président Brendan Shanahan amène beaucoup d'espoir et le meilleur semble à venir pour les Leafs, qui innovent à plusieurs chapitres depuis quelques mois.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer