Source ID:; App Source:

Brière échangé au Colorado contre Parenteau

Daniel Brière évoluera avec l'Avalanche du Colorado la... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Daniel Brière évoluera avec l'Avalanche du Colorado la saison prochaine.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Le Canadien ne dérougit pas! En attendant de régler le dossier de Josh Gorges, le DG Marc Bergevin a envoyé l'attaquant Daniel Brière à l'Avalanche du Colorado en retour de Pierre-Alexandre Parenteau et d'un choix de cinquième ronde au repêchage de 2015.

Bergevin a approché Brière ce matin afin qu'il lève sa clause de non-mouvement. Il n'est pas passé par la tête du vétéran joueur de centre de s'y opposer.

« Normalement, quand une équipe t'approche en ce sens, c'est qu'elle veut aller dans une nouvelle direction, a expliqué Brière à La Presse. L'intérêt avec une clause de non-échange, c'est de pouvoir choisir l'équipe où l'on s'en va. Quand on m'a dit que c'était l'Avalanche, la décision a été facile. »

Le centre de 36 ans n'aura donc fait que passer avec le Tricolore, le temps d'une saison où il a inscrit 13 buts et 25 points en 69 matchs.

« C'est sûr que j'aurais aimé en faire plus et que j'aurais aimé avoir la chance de jouer davantage » a convenu Brière, dont le profil ne cadrait au style d'un centre de quatrième trio, le rôle auquel il avait été confiné par Michel Therrien.

« Je ne pense pas que c'était personnel, a-t-il dit à propos de sa relation avec l'entraîneur-chef. Chaque coach a des styles de joueurs qu'il aime plus et d'autres qu'il aime moins, et moi je faisais partie du groupe qu'il aimait moins à cause de ma façon de jouer.

« Mais je ne veux pas en faire une grosse histoire, c'est la vie. »

L'attaquant québécois Pierre-Alexandre Parenteau s'amène avec le Canadien.... (PHOTO ARCHIVES USA TODAY) - image 2.0

Agrandir

L'attaquant québécois Pierre-Alexandre Parenteau s'amène avec le Canadien.

PHOTO ARCHIVES USA TODAY

Parenteau aussi est heureux

En retour de Brière, le Tricolore obtient un joueur qui est ravi de s'amener à Montréal et qui dit ne pas craindre la pression additionnelle que ressentent souvent les joueurs francophones. L'athlète originaire de Hull avait failli changer de camp au mois de janvier d'un échange impliquant Rene Bourque qui avait avorté.

Après une très bonne première saison à Denver, Parenteau a perdu la faveur de l'entraîneur-chef Patrick Roy, n'inscrivant finalement que 14 buts et 33 points en 55 rencontres.

« C'est sûr qu'il y a eu des frictions, a convenu Parenteau au cours d'un appel-conférence. Je suis content de tourner la page. »

Il reste encore deux ans de contrat à quatre millions par année à l'ailier de 31 ans qu'on risque fort de retrouver à la droite de son ami David Desharnais la saison prochaine.

« C'est génial! » s'est pour sa part exclamé Dale Weise, un ancien coéquipier de Parenteau avec le WolfPack de Hartford dans la Ligue américaine.

« J'ai habité avec lui pendant un an et je peux vous dire qu'il va très bien cadrer avec l'équipe. C'est un passionné de hockey et un gars dont la personnalité est contagieuse.

« Il peut assurément marquer des buts, mais c'est un meilleur passeur encore. Il a une vision du jeu incroyable. »




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer