Source ID:417; App Source:BreakingNewsEntity

Ekblad au premier rang: la logique respectée

Le joueur de six pieds, trois pouces et... (PHOTO MATT SLOCUM, AP)

Agrandir

Le joueur de six pieds, trois pouces et 216 livres a obtenu l'étiquette de joueur d'exception de Hockey Canada afin de faire son entrée dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) à l'âge de 15 ans.

PHOTO MATT SLOCUM, AP

Dale Tallon nous a fait languir jusqu'au dernier moment. Après que le DG des Panthers de la Floride eut choisi de ne pas échanger le premier choix universel au repêchage, il a fait une pause interminable une fois sur le podium avant de finalement annoncer que son organisation réclamait le défenseur Aaron Ekblad.

Auteur de 23 buts en 58 matchs la saison dernière avec les Colts de Barrie, Ekblad est devenu le premier défenseur à être réclamé au tout premier rang depuis Erik Johnson en 2006.

Les Panthers étaient non seulement à la recherche du meilleur joueur disponible, mais aussi d'un espoir capable de jouer dans la LNH dès l'an prochain. À ce titre, l'imposant défenseur de 6'3 et 213 lb est assurément le plus proche.

«C'est un défenseur fort, intelligent et mature physiquement qui patine bien et qui évolue aux deux extrémités de la patinoire, a décrit Dale Tallon. C'est une autre pierre d'assise pour notre équipe et nous avons bon espoir qu'il va bien s'intégrer à notre jeune noyau de joueurs, qui inclut Aleksander Barkov, Nick Bjugstad, Jonathan Huberdeau et Erik Gudbranson.»

Les trois premiers choix de l'encan 2014: Leon... (PHOTO BILL STREICHER, USA TODAY) - image 2.0

Agrandir

Les trois premiers choix de l'encan 2014: Leon Draisaitl (à gauche), Aaron Ekblad (au centre) et Sam Reinhart.

PHOTO BILL STREICHER, USA TODAY

Il y avait énormément d'anticipation à propos des gestes que feraient les 10 premières équipes à repêcher. Avec sept nouveaux directeurs généraux et trois autres équipes ouvertes à l'idée d'échanger leur choix - à commencer par les Panthers - , on s'attendait à des feux d'artifice qui ne sont jamais venus.

Certes, il y a eu des transactions, dont une envoyant Ryan Kesler des Canucks de Vancouver aux Ducks d'Anaheim en retour de Nick Bonino et Luca Sbisa, et une autre qui a vu l'attaquant des Penguins de Pittsburgh James Neal prendre le chemin de Nashville en échange de Patric Hörnqvist et Nick Spaling.

Mais sur le parquet du repêchage, c'est demeuré relativement calme alors que la logique a été respectée.

Les Oilers tenaient à Draisaitl

Sam Reinhart, qui était considéré par plusieurs comme l'attaquant le plus complet de ce repêchage, s'en va à Buffalo, où l'on espère qu'il formera un jour avec Cody Hodgson une ligne de centre capable de relancer les Sabres.

Le fils de l'ex-défenseur Paul Reinhart devient le joueur repêché le plus tôt dans sa famille, devançant ses frères Griffin (4e en 2012) et Max (64e en 2010). Le centre de l'Ice de Kootenay - l'équipe dans laquelle évoluait Tim Bozon l'an dernier - possède un sens du hockey et une aptitude à fabriquer le jeu qui apportera aux Sabres un talent brut qui fait cruellement défaut à leur attaque.

Bien que Samuel Bennett ait été mieux classé - la Centrale de recrutement avait même déclaré Bennett meilleur espoir de cette cuvée - , c'est sur l'Allemand Leon Draisaitl que les Oilers d'Edmonton ont jeté leur dévolu au troisième échelon. Un peu tout le monde savait depuis quelques jours que l'imposant centre des Raiders de Prince Albert était dans la ligne de mire des Oilers. Le DG Craig MacTavish estimait qu'un gros joueur de centre manquait à la pépinière des Oilers et c'est exactement ce qu'il est allé chercher.

«Le gabarit est encore un élément-clé du repêchage, je n'en démords pas, nous confiait un recruteur dans les jours précédant le repêchage. Toutes les équipes répètent qu'il faut prendre du volume.»

Un «nouveau Gilmour»

Confortablement assis avec l'assurance d'obtenir un bon joueur au quatrième rang en dépit des décisions des autres, les Flames de Calgary n'ont eu qu'à cueillir Sam Bennett.

Ça faisait tout à fait l'affaire du fougueux centre des Frontenacs de Kingston car, après avoir visité Calgary dans les dernières semaines, Bennett avait confié à ses parents qu'il souhaitait devenir un Flames!

C'est un beau clin d'oeil du destin que Bennett, qu'on compare souvent à l'ancienne étoile Doug Gilmour, se retrouve dans l'organisation dans laquelle Gilmour a remporté la Coupe Stanley en 1989.

C'est un attaquant intense, chevronné, et qui contribuera avant longtemps à donner une nouvelle identité aux Flames, identité qu'ils ont perdue dans le caniveau au cours des dernières saisons.

À l'instar de Dale Tallon, le DG des Islanders de New York Garth Snow avait évoqué la possibilité d'échanger son choix de premier tour. Il l'a finalement conservé pour réclamer le joueur que tout le monde voyait dans sa cour, l'ailier des Generals d'Oshawa Michael Dal Colle.

«Je veux jouer dans la LNH dès l'an prochain et je suis sûr qu'ils vont m'en donner la chance», a confié Dal Colle au réseau TSN.

C'était la troisième fois au cours des cinq dernières années que les Islanders détenaient le cinquième choix au total. Par le passé, ils l'ont utilisé pour repêcher Nino Niederreiter et Ryan Strome.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer