• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Panthers ont vite su que Gerard Gallant était leur homme 
Source ID:; App Source:

Les Panthers ont vite su que Gerard Gallant était leur homme

Gerard Gallant... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Gerard Gallant

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Après deux mois de recherche, les Panthers de la Floride ont été en mesure de présenter à la presse leur nouvel entraîneur-chef. Le directeur général Dale Tallon était manifestement heureux d'avoir déniché Gerard Gallant, un adjoint chez le Tricolore depuis deux ans.

« Je n'ai jamais entendu un mot négatif prononcé à propos de Gerard, a soutenu Tallon. Que ça vienne des entraîneurs, des recruteurs ou des joueurs, tout le monde reconnaît son honnêteté, son intégrité, son caractère et son travail acharné. »

Les Panthers ont interviewé Gallant deux jours seulement après l'élimination du Canadien. Après avoir rencontré l'ancien adjoint de Therrien, le propriétaire Vincent Viola a dit à Dale Tallon qu'ils tenaient leur homme... même s'il leur restait cinq autres candidats à passer en entrevue!

« Le Canadien m'a traité de façon A1 au cours des deux dernières années et ça a été une chance de pouvoir être un assistant à Michel Therrien », a indiqué Gallant, qui a du même souffle remercié Marc Bergevin de lui avoir laissé le champ libre afin d'obtenir un poste d'entraîneur-chef.

L'homme de 50 ans, qui a dirigé les Sea Dogs de Saint John durant trois saisons, s'est dit très heureux d'avoir une nouvelle opportunité de diriger Jonathan Huberdeau.

« On s'est texté quelque peu au cours des derniers jours, et je suis excité, a confié le nouveau pilote des Panthers. On avait bien travaillé ensemble et on va avoir du plaisir. »

Gallant n'est pas le moindrement embêté par le fait que les Panthers aient terminé au 29e rang de la LNH la saison dernière. Il a dit s'inspirer de ce qu'il avait vécu à Montréal pour espérer redresser rapidement la situation en Floride.

« Je vois des pierres d'assise au sein de cette équipe, a-t-il indiqué. Il y a plusieurs bons jeunes joueurs.

« Lorsque je me suis joint au Canadien, il y a deux ans, Bergevin avait hérité d'une équipe qui venait de terminer 27e de la ligue et il avait été en mesure de repêcher Alex Galchenyuk. On voit les progrès de l'équipe depuis. La ligue est tellement serrée... »




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer