Source ID:; App Source:

Les Rangers tiennent le coup

Les Kings retourneront au Staples Center avec une... (PHOTO SHANNON STAPLETON, REUTERS)

Agrandir

Les Kings retourneront au Staples Center avec une avance de 3-1 dans cette série et tenteront d'y mettre un terme devant leurs partisans, vendredi.

PHOTO SHANNON STAPLETON, REUTERS

Richard Hétu

collaboration spéciale

La Presse

(New York) Cette fois-ci, les Rangers ont tenu bon jusqu'à la fin du match. Et la Coupe Stanley est restée dans sa boîte. Prochaine destination pour le précieux trophée: Los Angeles.

Faisant face à l'élimination au Madison Square Garden mercredi soir, les Blueshirts ont pris une avance de 2-0 sur les Kings, comme ils l'avaient fait à Los Angeles lors des deux premiers matchs de la série.

Mais ils ont réussi à empêcher leurs rivaux de niveler la marque et de gagner le duel en prolongation, un calvaire qu'ils ont vécu deux fois plutôt qu'une à Los Angeles.

Résultat: les Rangers ont remporté une victoire serrée de 2-1 lors du quatrième match de la finale de la Coupe Stanley et réduit l'avance des Kings dans la série à 3-1.

Le prochain match entre les deux équipes aura lieu vendredi à Los Angeles.

«Nous avions décidé de gagner cette partie, quoi qu'il arrive», a déclaré Henrik Lundqvist, le héros incontesté du match avec 40 arrêts. «Il n'était pas question que la finale s'achève devant nos partisans. Nous voulions retourner à Los Angeles.»

Mission accomplie.

Mais il s'en est fallu de très peu pour que les Kings n'égalent la marque avec un peu plus d'une minute à écouler dans le match. Au cours d'une mêlée devant le but des Rangers, la rondelle s'est retrouvée sur la ligne rouge derrière Lundqvist et y est restée pendant deux ou trois bonnes secondes avant que le centre Derek Stepan ne la glisse avec son gant sous les jambières du gardien des Rangers.

C'était la deuxième fois qu'un jeu semblable se produisait dans la partie. En première période, la rondelle s'était également immobilisée sur la ligne rouge du but des Rangers avant que le défenseur Anton Stralman ne réussisse à la balayer dans le coin de la patinoire avec son bâton.

Ouf! Pour une des rares fois depuis le début de leur série contre les Kings, la chance a souri aux Rangers. Et le Madison Square Garden a vibré pour la première fois de cette finale, la foule new-yorkaise étant restée remarquablement passive lors du troisième match de la série qui s'était soldée par une victoire de 3-0 des Kings.

Grâce à St-Louis

Martin St-Louis a inscrit le but de la victoire en deuxième période. L'ailier droit des Rangers a profité d'un retour de lancer pour déjouer Jonathan Quick à 6:27. Il s'agissait de son huitième but depuis le début des séries.

Moins de trois minutes plus tard, les Kings ont exploité une gaffe du défenseur des Rangers Dan Girardi pour réduire l'avance des locaux à un but. Girardi a cafouillé avec la rondelle à la ligne bleue des Kings, permettant à Dustin Brown de s'échapper en solo et de déjouer Lundqvist grâce à une belle feinte.

Le gardien des Rangers a par la suite réussi à protéger la mince avance de son équipe en réussissant plusieurs beaux arrêts, notamment devant Jeff Carter. Face au centre des Kings qui s'était retrouvé seul devant, il a étendu sa jambière gauche pour stopper la rondelle.

«Hank a été excellent ce soir», a déclaré le défenseur des Rangers Dominic Moore après le match. «Il est notre leader et, ce soir, il n'a été rien de moins qu'un mur.»

Un match à la fois

Benoit Pouliot avait ouvert la marque à 7:25 de la première période en faisant dévier un tir décoché de la pointe par le défenseur John Moore.

Même s'ils font toujours face à un défi colossal, les Rangers retourneront à Los Angeles en sachant qu'ils peuvent vaincre ces redoutables Kings.

«Nous avons gardé une attitude positive», a déclaré l'attaquant Rick Nash. «Nous nous sommes concentrés sur ce match et nous commencerons à focaliser sur le prochain à L.A.»

Et d'ajouter: «Quand vous tirez de l'arrière 3-0, vous n'avez pas le choix. Vous devez disputer un match à la fois.»

Il y a du vrai dans tous les clichés...

_____________________________________

Ils ont dit

> Jeff Carter: «Lundqvist a été à la hauteur de sa réputation. Il est la raison pour laquelle la série se poursuivra vendredi soir à Los Angeles.»

> Martin St-Louis: «Ce n'est pas facile. Le niveau de stress est pas mal élevé, surtout quand la rondelle s'arrête sur la ligne du but. Nous avons eu un peu de chance ce soir. Et nous en avons

> Dan Girardi: «Il (Henrik Lundqvist) a été notre meilleur jouer tout au long des séries, notre joueur le plus constant. Quand nous avons éprouvé des difficultés dans notre zone, il était là pour faire de gros arrêts pour nous, et c'est ce dont nous avions besoin ce soir.»

> Alain Vigneault: «J'évolue dans ce sport depuis assez longtemps pour savoir que les dieux du hockey sont parfois présents. Ils étaient là ce soir.»

> Darryl Sutter: «Nous avons eu plusieurs bonnes chances. Mais nous devons les convertir. Nous n'aurons pas plus qu'une poignée de chances contre les Rangers. Nous devons en profiter.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Sursis pour les Rangers

    Hockey

    Sursis pour les Rangers

    C'est avec un peu de chance que les Rangers de New York retournent à Los Angeles pour un match numéro cinq. C'est avec un peu de chance que les... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer