Source ID:; App Source:

Proprio des Clippers: la NBA a plusieurs options

Adam Silver... (Photo: Reuters)

Agrandir

Adam Silver

Photo: Reuters

Associated Press
New York

Le commissaire de la NBA, Adam Silver, a prévu une conférence de presse, mardi, afin de discuter de l'enquête de la ligue sur les commentaires racistes qu'auraient tenus le propriétaire des Clippers de Los Angeles, Donald Sterling, au cours d'une conversation avec une amie qui a été enregistrée.

Bien que la voix sur cet enregistrement doive encore être formellement identifiée, l'entraîneur des Clippers, Doc Rivers, et la conjointe de Sterling font partie des gens qui affirment qu'il s'agit de la sienne.

Il s'agit du premier gros test de Silver à la tête de la NBA. Il a promis que «l'enquête serait rondement menée».

Voici quelques-uns des éléments-clés à prendre en compte à quelques heures de cette conférence de presse:

- L'autorité de Silver: Silver a déclaré la semaine dernière qu'il détient toute l'autorité nécessaire pour s'occuper de situations où des propriétaires menaceraient les meilleurs intérêts de la ligue. On ne sait toutefois pas jusqu'où peut aller Silver à ce point-ci de l'enquête;

- Suspension: Il y a des précédents, dans la NBA et dans d'autres sports professionnels, de propriétaires d'équipe qui ont été suspendus. Si Sterling est suspendu, il ne pourrait pas assister aux matchs des Clippers ou à toute autre événement officiel du club pour toute la durée de sa suspension. Il devrait également céder la gestion des affaires quotidiennes de l'équipe le temps qu'il purge sa suspension;

- Amende: Les règles de la NBA permettent à Silver d'imposer une amende pouvant aller jusqu'à 1 millions $ US sans demander l'approbation des autres proprios du circuit s'il juge que les actions de Sterling ont nui à la ligue dans son ensemble;

- Révocation: Il serait surprenant que Silver décide de retirer à Sterling le droit d'être propriétaire d'un club de la NBA, du moins, à ce stade-ci. Les autres proprios ne seraient pas enclins de le forcer à vendre si cela devait influencer le prix de vente de l'équipe. La NBA a repris les Hornets de La Nouvelle-Orléans, mais seulement parce que le propriétaire George Shinn se trouvait en difficultés financières. Les Clippers sont une équipe profitable et Sterling vaudrait 1,9 milliard $, alors l'argent n'est pas un problème dans son cas. De le forcer à vendre entraînerait à coup sûr une poursuite qui s'avérerait longue et coûteuse pour le circuit;

- Délai: Comme seulement quelques jours se sont écoulés depuis que l'enregistrement a été rendu public par TMZ, il est difficile d'envisager que Silver prendra une décision définitive dans ce dossier dès mardi. Le plus probable serait qu'il suspende de façon indéfinie Sterling le temps que la NBA termine son enquête. Le circuit devra, en plus de cet incident, étudier le passé de Sterling, afin de voir s'il ne s'agit pas d'un comportement récurrent chez lui. Silver pourrait également imposer immédiatement une amende tout en laissant la porte ouverte à de plus amples sanctions une fois l'enquête conclue.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer