Source ID:; App Source:

Don Cherry prend la défense de Ron MacLean

L'animateur Ron MacLean et l'analyste Don Cherry, de... (Photo Chris Young, archives PC)

Agrandir

L'animateur Ron MacLean et l'analyste Don Cherry, de l'émission Hockey Night in Canada à CBC.

Photo Chris Young, archives PC

La Presse Canadienne
Toronto

Don Cherry a pris la défense de son partenaire du réseau CBC Ron MacLean sur Twitter, après que l'animateur de l'émission Hockey Night in Canada eut créé une controverse dans les réseaux sociaux en remettant en question l'affectation d'un officiel francophone.

MacLean s'est fait rabrouer sur Twitter quand il a laissé entendre qu'un arbitre francophone n'aurait pas dû être affecté au match éliminatoire du Canadien de Montréal, mardi.

«J'ai lu dans le journal que Ron MacLean a supposément dit que l'arbitre du Québec au match Montréal-Tampa Bay n'est pas compétent, a écrit Cherry en affichant un message en plusieurs parties sur son compte Twitter. Il n'a pas dit ça du tout. Vérifiez. Dans les faits, il essayait de protéger l'officiel. C'est ironique que Ron MacLean soit perçu comme étant anti-francophone quand, en vérité, il adore le Québec. Il parle français, il aime le multiculturalisme, le bilinguisme et toutes choses-là. Il dit toujours "La Belle Province" quand il parle du Québec et il met toujours en relief les bons côtés de Montréal au début des émissions. La vie est bizarre.

«Je me souviens d'un entraîneur qui, après un match à Toronto où un arbitre de Toronto a officié le match, il a dit et je cite, "Jamais un arbitre de Toronto devrait officier un match impliquant les Maple Leafs de Toronto". Vous savez ce qui est arrivé? Rien. Vous savez pourquoi? On s'en foutait.»

Bien que MacLean n'ait jamais dit qu'il croyait que François St-Laurent n'était pas assez compétent pour officier le match, il a laissé entendre que la LNH a affecté un officiel francophone afin d'envoyer un message à l'entraîneur du Lightning Jon Cooper. Celui-ci s'était dit d'avis que son équipe avait perdu le match précédent, dimanche, en raison de la mauvaise décision d'un officiel - un francophone lui aussi.

MacLean a ajouté que bien qu'il croyait que St-Laurent «n'aurait peut-être pas dû être affecté» au quatrième match de la série, il a précisé qu'il n'avait «aucun problème» à ce qu'on le fasse en vue des matchs suivants.

Bien des gens ont interprété les propos de MacLean comme étant anti-francophones, mais l'animateur l'a nié avec véhémence.

Plus tard sur les ondes de CBC, MacLean s'est excusé. Il a expliqué qu'il n'aurait pas affecté un officiel albertain dans un match impliquant une équipe albertaine si un officiel albertain avait été impliqué dans une décision complexe lors du match précédent.

«Ce n'est pas à propos des Canadiens-Français, ce n'est certainement pas une question de langue, mais c'est la réaction que cela a provoqué et c'est facile de tomber dans le panneau», a déclaré MacLean.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer