Source ID:; App Source:

Le CH à Chicago sans Price, Markov et Emelin

Souvent opposés aux meilleurs trios adverses, les défenseurs... (Photo Mary Schwalm, AP)

Agrandir

Souvent opposés aux meilleurs trios adverses, les défenseurs Alexei Emelin et Andrei Markov auront droit à un congé mercredi soir, en prévision des séries éliminatoires qui commenceront la saison prochaine.

Photo Mary Schwalm, AP

Carey Price ainsi que les défenseurs Andrei Markov et Alexei Emelin n'ont pas accompagné le Canadien à Chicago en vue du match de mercredi soir contre les Blackhawks.

Le Tricolore a repris la tactique utilisée à la mi-mars lors d'un voyage éclair à Buffalo. Afin de permettre à son gardien numéro un de se reposer, le CH avait rappelé Dustin Tokarski de Hamilton et l'avait même envoyé devant le filet, à la surprise générale.

Ce même Tokarski a été rappelé des Bulldogs mardi après-midi et agira comme adjoint à Peter Budaj contre les Hawks. Price restera à Montréal et sera de retour devant le filet pour le match de jeudi au Centre Bell contre les Islanders de New York - le deuxième match en 24 heures pour le Canadien.

«Dans le cas de Markov et Emelin, on a voulu leur accorder un repos parce qu'ils jouent des minutes difficiles en étant souvent confrontés aux meilleurs joueurs adverses, et aussi parce qu'ils n'ont pas vraiment eu de répit à la suite des Jeux olympiques», a expliqué l'entraîneur-chef Michel Therrien.

Markov, qui était l'homme de fer du Tricolore, voit sa séquence de matchs consécutifs s'arrêter à 137.

La décision concernant les deux Russes a été facilitée par le retour de Josh Gorges dans la formation après une absence de 15 rencontres.

«On est très heureux, il a travaillé très fort pour revenir à temps pour les trois derniers matchs de la saison et il mérite qu'on lui lève notre chapeau», a indiqué Michel Therrien.

«Un beau problème pour Bergevin»

Avec Gorges prêt à reprendre sa place, quatre défenseurs - cinq si on inclut Beaulieu - convoitent, en vue des séries, les deux derniers postes disponibles à la ligne bleue derrière P.K. Subban, Markov, Gorges et Emelin.

En ce sens, permettre à Markov et Emelin de se reposer crée une sorte d'audition de la 11e heure, même si un seul match ne fera pas foi de tout.

Quand Douglas Murray voit cela, il ne peut faire autrement que de piaffer d'impatience. Le costaud Suédois est toujours suspendu à la suite du coup de coude à la tête qu'il a infligé à Mike Kostka, et il ne sera admissible à un retour au jeu que jeudi.

«Le synchronisme ne pouvait pas être pire, mais ça ne me sert à rien de trop m'en faire, a mentionné Murray. Au fil de la saison, il y a eu des moments où j'ai été laissé de côté, d'autres où j'ai beaucoup joué. Je vais essayer de ne pas m'en préoccuper.»

C'est donc dire que contre des Hawks privés de Jonathan Toews et Patrick Kane, le Canadien fera confiance aux Mike Weaver, Francis Bouillon, Jarred Tinordi et Nathan Beaulieu.

«Si je me mets à la place de Marc Bergevin, je trouve que c'est un beau problème à avoir, a mentionné Tinordi. Mais pour ma part, je ne me soucie pas du jeu des nombres. Si je joue, je joue et je vais aider l'équipe.»

«J'ai vécu plusieurs séries éliminatoires et je peux vous dire que même si vous ne jouez que deux rondes, on ne peut pas s'en tirer avec moins de sept ou huit défenseurs, a pour sa part indiqué Murray. Il y aura des blessures, mais aussi des occasions où les affrontements se prêteront plus à l'utilisation de l'un que de l'autre.

«Pour être en mesure de réussir en séries, il faut avoir beaucoup de profondeur ou encore être extrêmement chanceux avec les blessures. La présente situation est donc à notre avantage.»

S'il devait y avoir un favori dans cette compétition interne de fin de saison, il faudrait regarder du côté de Mike Weaver. Therrien a continué d'en parler en termes élogieux à la suite de l'entraînement de mardi.

«Souvent, c'est une question de "fit", a rappelé l'entraîneur. Il y a des joueurs qui ne cadrent pas à certaines places mais Mike, il s'intègre bien dans notre façon de jouer. Il a mis deux ou trois matchs à se mettre à l'aise mais depuis, il joue du hockey vraiment solide.»

Tout en reconnaissant que sa brigade avait désormais profondeur et jeunesse, Therrien a dit qu'il prendrait les décisions concernant les séries en temps et lieu.

«Je ne suis pas encore rendu là, a-t-il dit. On va se concentrer sur nos trois matchs et sur le fait de continuer à nous améliorer.»

Weise jouera-t-il?

L'ailier Dale Weise, qui se remet d'une blessure à un poignet, a fait le voyage à Chicago mais ne faisait pas partie d'un trio régulier à l'entraînement, mardi. Son retour au jeu est donc incertain.

Quant à Brandon Prust (haut du corps) et Travis Moen (commotion cérébrale), ils sont toujours hors de combat - même si Prust a patiné en solitaire, mardi. Michel Therrien n'a pas exclu la possibilité qu'on puisse le revoir pour le début des séries.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer