Ce n'était pas un match des séries, samedi soir au Centre Air Canada, mais ça y ressemblait pas mal. Au bout de 60 minutes de jeu, au bout de 60 minutes souvent palpitantes, c'est le Canadien qui a pu sortir de là avec une victoire sur les Maple Leafs de Toronto, par la marque de 4-3.

Mis à jour le 23 mars 2014
RICHARD LABBÉ LA PRESSE

On aura eu un peu de tout en ce samedi soir vibrant dans la ville des Feuilles d'érable. Des jeux spectaculaires, des revirements... et même un but de Rene Bourque, imaginez. 

Consultez le sommaire du match 



Finalement, c'est Tomas Plekanec qui a réglé tout ça à 11 :14 de la troisième période, avec un but alors qu'une punition aux Leafs venait tout juste de se conclure. 

Du coin droit de la patinoire, Plekanec a tenté un tir d'un angle plus que restreint, mais le gardien James Reimer, peut-être dans l'esprit des Fêtes à cause de cet hiver qui ne veut plus finir, a donné un cadeau au joueur tchèque, échappant un tir dans la catégorie «qu'il aimerait revoir». 

Ce fut bien assez pour le Canadien, qui n'en demandait pas tant. 

«On connaissait tous l'enjeu de ce match-là, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. On a dicté l'allure du match en première période, on était prêts. C'est notre départ qui nous a permis de remporter le match.»

Le Canadien a, en effet, très bien commencé sa soirée au bureau. Le temps de le dire, c'était déjà 2-0, surtout grâce à la grande générosité de Reimer, parfaitement ordinaire en ce début de match, entre autres devant Rene Bourque, qui a marqué son 9e de la saison. On répète: oui, Rene Bourque a marqué. Juste avant ça, c'est Max Pacioretty qui avait fait 1-0, sur une belle passe de David Desharnais. 

Les Leafs ont tout de même pu réveiller leurs fans en marquant deux buts par la suite, ceux de Joffrey Lupul et Tyler Bozak, mais Brian Gionta a fait 3-2 Canadien juste avant la première pause, sur son 15e de la saison. 

Nazem Kadri a égalé la marque en début de troisième, et les Leafs et leurs 19 789 partisans se sont mis à y croire... jusqu'au but gagnant de Plekanec. «C'est une défaite qui fait certainement très mal», a reconnu Mason Raymond, ailier gauche torontois. 

Ce qui veut donc dire que le Canadien se retrouve avec cinq points d'avance sur ses rivaux torontois, qui se retrouvent à devoir composer avec une série de quatre défaites de suite à un bien mauvais moment. 

Rappelons que le défenseur Jarred Tinordi avait été laissé de côté samedi soir par Michel Therrien, tout comme l'attaquant Ryan White. 

Un autre attaquant, Lars Eller, a semblé subir une blessure à une jambe lors d'une mise en jeu en deuxième période. Eller a finalement dû rentrer au vestiaire, et Michel Therrien n'a pas voulu préciser la nature de la blessure. Coïncidence ou pas, le Canadien a choisi de rappeler un autre attaquant au terme de la rencontre, Michaël Bournival.  

Le Canadien aura une journée de congé dimanche, et devra ensuite reprendre le collier lundi soir à Boston, avec une visite chez les Bruins.