Source ID:; App Source:

Carey Price revient au jeu samedi

Carey Price n'a pas joué depuis qu'il a... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Carey Price n'a pas joué depuis qu'il a remporté la médaille d'or aux Jeux olympiques de Sotchi.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Carey Price effectuera un retour devant le filet du Canadien, ce soir face aux Sénateurs d'Ottawa, dans un match excessivement important.

Le Tricolore est conscient que ses adversaires ont regagné du terrain à ses dépens, et c'est ce qui rend cet affrontement face aux Sénateurs aussi capital. Les Red Wings de Detroit, qui tentent de se classer à tout le moins comme l'une des deux équipes repêchées, ne sont plus qu'à quatre points du Tricolore avec un match en mains.

Chancelant depuis le retour de la pause olympique, le CH pourra de nouveau miser sur son gardien vedette pour bien se relancer.

«L'idée de Carey était faite depuis jeudi à l'idée par rapport à un retour ce soir, et c'est de cette façon-là qu'il devait penser», a expliqué Michel Therrien, qui a insisté sur le fait que le retour de Price n'avait rien à voir avec la fiche de l'équipe.

Au lendemain d'un entraînement de 90 minutes, hier, le gardien de 26 ans a confirmé qu'il se sentait bien et qu'il était prêt à reprendre le collier. La blessure au bas du corps qui l'a ennuyé n'est pas nécessairement disparue, mais elle a été suffisamment traitée pour qu'elle ne constitue plus une menace.

«Le plus important c'est qu'il n'aggrave pas sa blessure, a insisté Therrien. On ne placerait jamais un joueur dans une position où il risquerait d'aggraver sa blessure parce que ça ne ferait que provoquer un recul.

«Mais quand on a la confirmation qu'il est rendu à un niveau où il est hors de danger, c'est qu'il est prêt à jouer.»

Les coéquipiers de Price ont bien sûr accueilli la nouvelle avec joie.

«Cette année c'est notre joueur-clé, aucun autre joueur ne lui arrive à la cheville», a lancé Francis Bouillon, qui sera de nouveau jumelé à P.K. Subban ce soir.

«C'est le meilleur gardien de la LNH et on est chanceux de l'avoir. Mais on veut l'avoir sur la glace, pas dans les estrades!»

Le Canadien affiche un dossier de 3-4-1 depuis la reprise des activités dans la LNH et n'a remporté aucun match en temps réglementaire durant cette période. Le retour de Price devant le filet risque d'avoir un impact concret.

«Sans rien enlever à Peter Budaj, qui fait de l'excellent travail, ajouter un joueur de la trempe de Carey Price peut changer beaucoup de choses», a souligné Daniel Brière.

Michel Therrien avait pris l'habitude cette saison de confier le filet à Budaj dans les situations de deux matchs en deux soirs, et il ne serait pas surprenant que, dans le but de ménager Price, l'entraîneur poursuive dans cette veine-là. Mais Therrien s'est bien gardé de dévoiler ses intentions à ce sujet.

«On va y aller un match à la fois...»

Bouillon replongé dans le bain

Comme on l'avait vu dès l'entraînement de vendredi, Dale Wiese prendra la place de Ryan White dans la formation alors que Thomas Vanek évoluera à la droite de Max Pacioretty et David Desharnais.

«À Buffalo, Lindy Ruff m'employait à droite de temps à autre, mais je dirais que j'ai passé 90% de mon temps à l'aile gauche, estime Vanek. C'est sûr que ça va demander un ajustement, mais espérons qu'on aura un jeu de transition efficace qui limitera mes sorties de zone du côté droit!»

Daniel Brière, lui, espère prolonger les bonnes performances qu'il a connues cette saison à la gauche de Tomas Plekanec. D'une certaine manière, on peut le voir comme l'un des gagnants des remaniements de trio.

En défense, les duos resteront les mêmes, de sorte que Douglas Murray et Jarred Tinordi demeureront ensemble et Francis Bouillon continuera d'évoluer à la gauche de P.K. Subban.

Après avoir été laissé de côté dans 15 des 16 matchs précédents, le vétéran défenseur québécois n'a pas sourcillé devant le fait d'être employé durant 23:12, jeudi.

«C'est ce que tu veux dans ces situations-là, a-t-il dit. Si j'avais joué 12 ou 14 minutes, j'aurais trouvé cela plus difficile parce qu'après avoir été pratiquement un mois sans jouer, tu dois retrouver ton temps de réaction.

«Or, j'étais sur la formation de départ, j'ai eu quelques bonnes présences en début de match et j'ai pu me remettre dans mon match.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer