Source ID:489908; App Source:cedromItem

Michel Therrien a de quoi sourire

Max Pacioretty a causé une frousse, samedi, en... (Photo Gerry Broome, AP)

Agrandir

Max Pacioretty a causé une frousse, samedi, en chutant sur le filet des Hurricanes de la Caroline en première période. Rien de grave, toutefois.

Photo Gerry Broome, AP

(Raleigh) Samedi soir, dans les corridors du PNC Arena de Raleigh, plusieurs membres du Canadien affichaient un énorme sourire. Mais personne n'en affichait un aussi énorme que l'entraîneur de l'équipe, Michel Therrien.

C'est que le Canadien de Therrien, ce même Canadien qui piquait dangereusement du nez il y a deux semaines à peine, prend la pause olympique sur une série de trois victoires. Mieux encore, ce petit club qui semblait incapable de marquer a remporté ses trois derniers matchs par un score combiné de 11-3.

De quoi sourire, en effet.

«On a eu des distractions (la semaine dernière), mais les gars ont montré du leadership, a expliqué Therrien samedi soir. On a eu du leadership de la part de pas mal de joueurs dans ce vestiaire-là.»

La dernière victoire, un triomphe de 4-1 sur les Hurricanes de la Caroline, est venue rappeler que le Canadien, lors de ses meilleurs soirs, peut avoir l'air d'une équipe de premier plan. La victoire a aussi rappelé à quel point le gardien Carey Price est en train de se faire un chemin parmi l'élite de la LNH devant le filet.

«Il nous donne une chance de gagner, a ajouté Michel Therrien. Il joue avec confiance, il possède de la maturité... Il a été encore une fois très bon.»

La soirée de samedi n'aurait pas été complète sans une petite touche dramatique, comme c'est (trop?) souvent le cas cette saison. Cette fois-ci, c'est une blessure de l'attaquant Max Pacioretty qui a provoqué une petite secousse de panique dans le camp tricolore. Pacioretty a dû quitter le match en première période, après avoir chuté violemment contre le filet des Hurricanes.

Rien de sérieux, et Pacioretty a tout de même pu prendre son vol en direction de Sotchi, comme prévu, pour y rejoindre la formation américaine.

«J'ai eu le souffle coupé sur le jeu, des contusions et des spasmes au dos, a-t-il expliqué. J'ai été chanceux, parce que ça aurait pu être pire que ça.»

Et, hier, voilà que le Canadien prend donc la pause olympique au troisième rang de sa division, seulement un point derrière le Lightning de Tampa Bay, au deuxième rang. Si les séries commençaient aujourd'hui, le Canadien accueillerait les Maple Leafs de Toronto au premier tour, un affrontement qui provoquerait bien des discussions... et qui pourrait possiblement faire exploser le réseau Twitter.

En attendant d'entreprendre la dernière ligne droite, les joueurs du Canadien pourront se reposer un peu, la tête bien tranquille. Les équipes de la LNH ne peuvent procéder à aucune transaction durant la période olympique, et le prochain match de la formation montréalaise n'est prévu que le 26 février, au Centre Bell. Les joueurs devront reprendre l'entraînement à Brossard le 19 février. Du moins, ceux qui ne sont pas à Sotchi.

Par ailleurs, le Canadien a confirmé hier le renvoi du défenseur Nathan Beaulieu dans la Ligue américaine, à Hamilton. On peut présumer qu'il ne s'agit pas d'une mesure punitive et qu'il sera de retour à Montréal lorsque les activités de la Ligue nationale vont reprendre.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Sept joueurs du CH aux Jeux

    Hockey

    Sept joueurs du CH aux Jeux

    Les joueurs du Canadien qui sont partis pour Sotchi ont passé les derniers jours à nous dire qu'ils ne pensaient pas aux Jeux. On peut maintenant... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer