Source ID:; App Source:

ANALYSE

Dale Weise se fait une niche

Ryan White a célébré avec Dale Weise après... (Photo Graham Hughes, PC)

Agrandir

Ryan White a célébré avec Dale Weise après avoir marqué son premier but de la saison en première période.

Photo Graham Hughes, PC

Le Canadien a maintenant une fiche de 15-1-1 lorsque Max Pacioretty marque un but. Il aurait pu en marquer cinq, jeudi, face aux Canucks de Vancouver, alors les chances de l'emporter du Tricolore étaient excellentes!

> Le sommaire du match

Mais dans l'ombre de la performance olympienne de l'attaquant américain, et de celle de Carey Price qui a repoussé 42 lancers, il y a celles de joueurs de soutien comme Ryan White et Dale Weise qui, pour un deuxième match de suite, ont fait sentir leur présence.

> Les photos du match

On n'évalue pas les résultats d'une transaction quelques jours à peine après qu'elle s'est concrétisée, mais Marc Bergevin doit être bien heureux de voir de quelle façon Weise s'est débrouillé face aux Canucks, d'autant plus que son ex-défenseur Raphael Diaz n'a pas très bien paru sur deux buts du Canadien.

Weise semble avoir développé une chimie instantanée avec White. Les deux hommes exercent une excellente pression en échec avant et, pour un deuxième match de suite, ils ont passé très peu de temps en zone défensive. Après avoir enregistré six tirs au but mardi, White a finalement inscrit son premier filet de la saison face à Roberto Luongo. Weise s'en est fait le complice.

Pendant ce temps, Raphael Diaz et son partenaire Alexander Edler ont tous les deux été obnubilés par la présence de Michaël Bournival tout près de Roberto Luongo, et ils ont laissé White fin seul pour marquer le deuxième but du CH.

L'ancien arrière du Canadien a donné à Pacioretty sa première chance de marquer sur un tir de pénalité puis, en troisième, son revirement en zone neutre a mené à une attaque à deux contre un qui a profité à Tomas Plekanec.

Diaz a certes aidé les Canucks à revenir dans le match avec un but en supériorité numérique, mais le Tricolore doit néanmoins se dire, moins d'une semaine après l'échange, qu'il a troqué un défenseur qu'il n'utilisait pas en retour d'un joueur qui en a démontré davantage en deux matchs que ne l'ont fait tous les joueurs rappelés des Bulldogs de Hamilton cette saison.

Ou plus que George Parros, tant qu'à faire.

Il reste à voir si White et Weise pourront compter sur la présence de Michaël Bournival lors du match de demain en Caroline. Bournival a été frappé solidement à deux reprises, hier, en plus d'être atteint au visage par un bâton rabattu. Il pourrait avoir été victime d'une commotion cérébrale, mais le CH s'est contenté de dire qu'il s'était blessé au haut du corps.

S'il s'absente, il ne sera pas remplacé par Travis Moen, car ce dernier, toujours blessé au bas du corps, ne fera pas le voyage en Caroline.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • La soirée de Max Pacioretty

    Hockey

    La soirée de Max Pacioretty

    On ne sait trop si l'entraîneur canadien Mike Babcock a pu regarder des bouts du match de jeudi soir au Centre Bell, mais s'il l'a fait, il aura... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer