Le Canadien éteint les Flames

  • Rene Bourque a mis fin à sa disette offensive en marquant contre son ancien club en 2e période. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Rene Bourque a mis fin à sa disette offensive en marquant contre son ancien club en 2e période.

    André Pichette, La Presse

  • 1 / 11
  • L'attaquant du Canadien semblait franchement soulagé après son but. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    L'attaquant du Canadien semblait franchement soulagé après son but.

    André Pichette, La Presse

  • 2 / 11
  • Lars Eller a été puni 2 minutes sur ce jeu. Les Flames ont bénéficié d'un 5 contre 3, mais n'ont pas su en tirer avantage. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Lars Eller a été puni 2 minutes sur ce jeu. Les Flames ont bénéficié d'un 5 contre 3, mais n'ont pas su en tirer avantage.

    André Pichette, La Presse

  • 3 / 11
  • Josh Gorges surveille de près Mikael Backlund. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Josh Gorges surveille de près Mikael Backlund.

    André Pichette, La Presse

  • 4 / 11
  • Michel Therrien aux côtés de son nouvel attaquant Dale Weise et Rene Bourque. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Michel Therrien aux côtés de son nouvel attaquant Dale Weise et Rene Bourque.

    André Pichette, La Presse

  • 5 / 11
  • Carey Price effectue un arrêt en 2e période. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price effectue un arrêt en 2e période.

    André Pichette, La Presse

  • 6 / 11
  • Weise se défend du mieux qu'il peut contre Kevin Westgarth. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Weise se défend du mieux qu'il peut contre Kevin Westgarth.

    André Pichette, La Presse

  • 7 / 11
  • Brandon Prust et Lars Eller chargent le filet de Reto Berra. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Brandon Prust et Lars Eller chargent le filet de Reto Berra.

    André Pichette, La Presse

  • 8 / 11
  • P.K. Subban se met au travers du chemin de Mike Cammalleri. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    P.K. Subban se met au travers du chemin de Mike Cammalleri.

    André Pichette, La Presse

  • 9 / 11
  • Ryan White tente de contrôler la rondelle en vilaine posture. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Ryan White tente de contrôler la rondelle en vilaine posture.

    André Pichette, La Presse

  • 10 / 11
  • P.K. Subban dans une position acrobatique près de Lance Bouma. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    P.K. Subban dans une position acrobatique près de Lance Bouma.

    André Pichette, La Presse

  • 11 / 11

Le Canadien a joué avec le feu devant les Flames de Calgary. Il a manipulé la rondelle comme une patate chaude pendant une bonne partie de la soirée, mais un but opportun de Rene Bourque et une belle prestation du quatrième trio ont aidé le Tricolore à disposer des Flames par la marque de 2-0.

> Le sommaire du match

L'ancien du CH Mike Cammalleri disait en matinée espérer un match «sans drame» pour son premier au Centre Bell depuis la transaction qui l'avait envoyé à Calgary.

Il a été servi.

Les deux équipes ont pris énormément de temps à trouver leur cohésion. Pour tout dire, il a fallu que le Canadien écoule une infériorité numérique de deux hommes pour qu'il commence à trouver ses repères. En dépit des arrêts de jeu, Michel Therrien a fait confiance à Josh Gorges et Douglas Murray pour toute la durée des deux infractions et ils ont abattu du boulot colossal. À leurs côtés, Brandon Prust et Brian Gionta ont uni leurs efforts pendant que Tomás Plekanec et Lars Eller étaient au cachot.

Ce fut ce genre de match où des héros inattendus se sont manifestés. On pense ici à Ryan White et au nouveau venu Dale Weise, qui ont donné au quatrième trio sa meilleure prestation depuis le 7 décembre face aux Sabres de Buffalo.

«Ils ont dirigé de la rondelle au filet et ont passé beaucoup de temps en zone adverse, a noté Michel Therrien. J'ai aimé la chimie au sein de ce trio-là.»

White, revenu au jeu après une absence de 14 matchs, semblait affamé. Ses six tirs au but constituent un sommet personnel en carrière.

Bourque marque contre son ancien club

Rene Bourque, lui, n'avait jamais semblé particulièrement allumé à l'idée d'affronter son ancienne équipe, mais Brandon Prust et lui ont connu un fort match. Il a marqué son deuxième but en 21 matchs de façon presque involontaire lorsque la passe de Prust a dévié sur lui, sauf qu'il avait pris la peine de foncer au filet. Il était à la bonne place au bon moment.

«J'avais obtenu plusieurs chances de marquer au cours de la dernière semaine et j'avais aussi frappé quelques poteaux, a noté l'attaquant de Lac La Biche. Mais je tenais mon bâton serré, dernièrement, alors ça fait du bien de finalement marquer.»

Bourque est encore loin de la contribution du joueur pour lequel il a été échangé. Mike Cammalleri a plus du double des points de Bourque depuis la transaction de janvier 2012...

À noter que Cammalleri a connu une soirée très discrète. À son deuxième match depuis son retour d'une commotion cérébrale, on n'a entendu son nom qu'une seule fois, soit lorsqu'il a été puni avec 31 secondes à faire dans le match. Ça a permis à David Desharnais de clore la marque dans un filet désert.

Le blanchissage a tenu

Choisi première étoile de la rencontre, Carey Price a repoussé quelques attaques des Flames en troisième période pour préserver son blanchissage, mais il l'avait d'abord conservé en début de deuxième en résistant in extremis à un tir de Lee Stempniak. Ce dernier a failli marquer depuis le coin de la patinoire, mais la reprise vidéo a rendu justice au gardien du Canadien.

«Ça a été un jeu étrange, a raconté Price. Il a simplement dirigé un lancer vers le filet, la rondelle a frappé mon bâton et est retombée sur la ligne des buts. Je ne sais pas si la rondelle avait pénétré ou non, mais je savais que ce serait serré. Je suis donc tombé dessus... en espérant bloquer tous les angles de caméra.»

C'est un petit miracle que le Tricolore ait réussi un blanchissage en dépit du fait qu'il a fait cadeau de 22 revirements aux Flames. Face à une équipe plus opportuniste, le Tricolore aurait sûrement payé cher ses erreurs. Mais manifestement, les Flames de mardi soir n'étaient pas ceux qui venaient de se farcir le Minnesota, San Jose, Chicago, Nashville et Phoenix lors d'une séquence victorieuse à la maison.

«Au moins, on s'est bien soutenu pour réparer nos erreurs, a plaidé Brandon Prust qui a joué un fort match. On était vifs sur la rondelle et on a limité les dommages.»

________________________________________________

Ils ont dit

> Brandon Prust, au sujet du trois contre cinq: «Ça a animé l'amphithéâtre et ça a amené de l'énergie sur le banc. Je crois que ça a vraiment fait changer le vent de côté.»

> Dale Weise: «Le Centre Bell est un superbe endroit. Un match de mardi soir ici, c'est pour moi comme un match du samedi soir à Vancouver. Cette équipe est incroyable. Je viens des Canucks, et la vitesse de l'équipe ici est incroyable.»

> Rene Bourque, à propos de Carey Price: «Il est tellement relaxe et en contrôle! Il n'est jamais étendu ou hors position. C'est le fun d'avoir un gardien de cette trempe de notre côté chaque soir.»

> Michel Therrien, faisant allusion au fait que White l'avait accroché durant l'exercice matinal et l'avait blessé aux côtes: «Ryan White a amené beaucoup d'énergie. Il était mieux de connaître un bon match après ce qu'il m'a fait ce matin!»

> Bob Hartley: «Michel (Therrien) est un bon ami dans la ligue et il est encore sur ma liste de la Saint-Valentin... contrairement à d'autres. Je pense que j'ai débarqué John Tortorella et que lui aussi m'a débarqué.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer