On peut parler d'un retour au jeu réussi dans le cas du Russe Alexei Emelin, qui a joué plus de 16 minutes samedi soir contre les Rangers de New York.

Mis à jour le 19 nov. 2013
Marc Antoine Godin LA PRESSE

«J'ai été tellement impressionné par sa performance, a confié Josh Gorges. Après une aussi longue absence, on se demandait comment il réagirait. En santé, ça nous prend cinq ou six matchs préparatoires pour se débarrasser de la rouille!»

Or, Emelin s'est pratiquement comporté comme quelqu'un qui avait joué la semaine précédente. Son opération à un genou ne semble pas avoir diminué la fluidité de son coup de patin.

* * *

Bouillon enfin de retour à gauche

S'il y a un joueur qui se réjouira du retour d'Emelin, c'est Francis Bouillon. Ainsi, le vétéran québécois pourra retourner à gauche, là où il est nettement plus à l'aise.

Bouillon n'a certes pas connu ses meilleurs moments dans le dernier mois. Après avoir entrepris la saison avec des recrues comme Jarred Tinordi et Nathan Beaulieu, le duo qu'il a formé avec Douglas Murray a eu sa part de difficultés. Avant d'être jumelé à Emelin, samedi, Bouillon avait présenté un différentiel de -9 en 7 rencontres.

«Ce n'est pas du tout un reflet de mon jeu, a soutenu Bouillon. C'est une statistique que je n'ai jamais aimée, mais elle est là et il faut la respecter. J'estime que depuis le début de la saison, je joue du bon hockey.»