Source ID:384093; App Source:cedromItem

Jaromir Jagr: le plateau et la disette

Jaromir Jagr (à gauche) n'a pas marqué à... (Photo John Gress, Reuters)

Agrandir

Jaromir Jagr (à gauche) n'a pas marqué à ses 28 derniers matchs éliminatoires.

Photo John Gress, Reuters

(Boston) Jaromir Jagr deviendra aujourd'hui le 21e joueur dans l'histoire de la LNH à atteindre le plateau des 200 matchs éliminatoires. Un fait d'armes qu'il aimerait sûrement célébrer avec un but, lui qui n'a pas marqué à ses 28 derniers matchs éliminatoires.

Mais maintenant qu'il n'est plus qu'à deux victoires de remporter sa troisième Coupe Stanley, Jagr est plus en paix avec la guigne qui l'afflige. Il soupçonne que c'est dans l'espoir qu'il marque dans un filet désert que Claude Julien l'a envoyé dans la mêlée dans la dernière minute de jeu, lundi. Julien ne l'a pas nié, hier.

Cela dit, l'aide de Jagr sur le but de Patrice Bergeron lui a quand même permis de dépasser Paul Coffey au cinquième rang de l'histoire des compteurs en séries, avec 197 points. Le but peut bien attendre...

* * *

Bolland fait amende honorable

Le centre Dave Bolland est un morceau important des Blackhawks, mais il n'a pas rendu service à l'équipe en écopant de trois pénalités mineures dans le troisième match. «J'ai peut-être été trop agressif», a-t-il suggéré.

«Ç'a été une dure soirée, a convenu l'entraîneur Joel Quenneville. On ne peut pas écoper de trois pénalités. Il faut être plus intelligent après la première, de façon à ne pas tomber dans le même piège.»

Au cercle de mise en jeu, Bolland s'est fait manger tout rond (13%), comme les autres centres des Hawks. «Je vais devoir en faire plus dans le quatrième match», a-t-il avoué.

* * *

Toews et Kane se font discrets

Jonathan Toews, qui était flanqué de Marcus Kruger et de Michael Frolik, lundi, a travaillé comme un forçat, mais est demeuré discret en attaque. Patrick Kane, l'autre vedette des Hawks, ne s'est guère montré plus menaçant. Est-ce la robustesse des Bruins qui l'embête?

«Je l'ai vu arriver dans la LNH à 18 ans et il pesait 15 lb de moins, a rappelé son coéquipier Patrick Sharp. On s'inquiétait déjà de l'aspect physique à son endroit. Or, il n'a pas cessé de confondre les sceptiques. Je ne m'inquiète pas de la couverture qu'il va recevoir, je sais qu'il est capable de se distinguer dans les moments importants.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer