Source ID:; App Source:

Les Coyotes pourraient déserter Phoenix

Gary Bettman s'est adressé aux médias avant le... (Photo Jim Young, Reuters)

Agrandir

Gary Bettman s'est adressé aux médias avant le premier match de la finale de la Coupe Stanley, mercredi soir, à Chicago, et le dossier des Coyotes de Phoenix a pris toute la place.

Photo Jim Young, Reuters

(Chicago) Tout indique que le très long feuilleton des Coyotes de Phoenix tire à sa fin.

En marge de la grande finale de la Coupe Stanley, qui commence ce soir à Chicago, le commissaire Gary Bettman et son bras droit Bill Daly ont brossé un portrait assez sombre de l'état de santé des Coyotes de Phoenix, dont la situation en Arizona semble plus que jamais compromise.

Bettman était présent au United Center pour discuter de différents sujets concernant sa ligue, mais c'est le dossier des Coyotes qui a fini par prendre toute la place.

«Ce fut un dossier assez compliqué, et nous commençons à manquer de temps, a admis le commissaire. Nous continuons de mettre tout en oeuvre pour que ça fonctionne en Arizona.»

À la droite de Bettman, Bill Daly, le numéro deux de la Ligue nationale, n'a pas hésité à dire qu'il se fait tard. «C'est possible que l'équipe ne joue pas en Arizona la saison prochaine», a-t-il admis.

L'histoire des Coyotes traîne en longueur depuis très longtemps, mais de mémoire, c'est la première fois que les dirigeants de la LNH se montrent aussi tranchants dans leurs commentaires sur la situation.

Il faut dire que le dossier des Coyotes n'a pas vraiment évolué au cours des dernières semaines. La LNH demeure propriétaire de la formation, et Anthony LeBlanc est à la tête d'un groupe d'investisseurs potentiels qui aurait conclu une entente de principe avec la ligue, mais toujours pas d'entente avec la Ville de Glendale concernant un bail pour l'aréna.

À ce chapitre, le conseil de ville de Glendale doit se réunir le 25 juin pour voter sur une nouvelle proposition, soit deux jours avant la prochaine réunion des gouverneurs de la LNH, prévue pour le 27 juin. Tout laisse croire que le futur immédiat des Coyotes sera d'ailleurs connu au plus tard le 27 juin, suite à cette réunion. «Peut-être», s'est limité à dire Gary Bettman.

«Nous continuons à espérer que les Coyotes vont rester là où ils sont, a ajouté le commissaire. Si ce n'est pas le cas, nous aurons une foule d'options. Et nous aurons alors à décider laquelle de ces options est la meilleure.»

Et quelles sont ces options, au juste? À ce sujet, Gary Bettman n'a pas voulu dévoiler son jeu. Encore moins parler de la ville de Québec, prétextant ne pas vouloir donner de faux espoirs aux divers partisans.

En coulisses, il est souvent chuchoté que la Ligue aimerait mieux prendre en considération la candidature de Québec dans le cadre d'une éventuelle expansion, ce qui permettrait au circuit de toucher une somme d'argent importante en frais d'admission.

«Il y a un certain nombre de marchés intéressés, a tenu à dire Bettman. Notre téléphone sonne un peu plus souvent ces temps-ci, et si l'on se fie aux dates que je viens de mentionner (les 25 et 27 juin), cela fait en sorte que le téléphone sonne encore plus souvent.»

De son côté, Bill Daly a laissé savoir que la candidature de Seattle ne peut être écartée dans ce dossier, même si cette ville a récemment échoué dans sa tentative d'obtenir une équipe de la NBA.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Philippe Cantin | Bettman abat sa dernière carte

    Philippe Cantin

    Bettman abat sa dernière carte

    Gary Bettman et Bill Daly sont des hommes inquiets. Leur plan de sauvetage des Coyotes de Phoenix a du sable dans l'engrenage. Dans l'espoir de... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer