Source ID:; App Source:

Sidney Crosby n'est pas inquiet

Selon Sidney Crosby, les Penguins ont offert une... (Photo : Brian Snyder, Reuters)

Agrandir

Selon Sidney Crosby, les Penguins ont offert une bonne prestation mercredi soir, lors du match numéro trois, et ils entendent jouer de la même manière ce soir.

Photo : Brian Snyder, Reuters

Sidney Crosby est bien au courant de ses mauvaises statistiques, mais il jure qu'il ne s'en fait pas trop avec ça.

Le quatrième match de la finale de l'Est est présenté ce soir, au TD Garden de Boston. Les Bruins ont une solide avance de 3-0 dans la série, et peut-être que la production du joueur vedette des Penguins explique en partie ce résultat pour le moins étonnant.

Crosby n'a pas un seul point en trois matchs contre Boston. Pour retrouver une telle sécheresse sur sa feuille de route, il faut remonter à 2009, la dernière fois où il a passé trois matchs de suite sans obtenir un seul point.

Ce n'est pas bien compliqué: quand Crosby et son pote Evgeni Malkin sont blanchis en séries, comme ils l'ont été jusqu'ici par les Bruins, les Penguins ne gagnent pas. La fiche des Penguins en séries quand ces deux-là ne font rien sur la feuille de pointage est de 2-14.

Mais Crosby jure qu'il ne pense pas à ça, ni à ses propres chiffres.

«Pas du tout, a-t-il répondu ce matin. Des fois, la rondelle va dans le filet, et des fois non. Ça arrive, c'est ça le hockey. Alors non, mes statistiques, ce n'est pas quelque chose qui me préoccupe, pour être bien honnête.»

Mais on peut présumer que ça préoccupe les Penguins, qui pourraient se retrouver en vacances dès ce soir si jamais le 87 ne se remet pas en marche.

«C'est quelque chose qui peut arriver en séries, parce que le jeu est tellement serré, a-t-il ajouté. Mais je suis sûr que notre chance va finir par tourner.»

Selon Crosby, les Penguins ont offert une bonne prestation mercredi soir, lors du match numéro trois, et ils entendent jouer de la même manière ce soir.

«On a bien fait mercredi soir, et ce qu'il nous faut, c'est de réussir ce gros but pour changer les choses... Je n'ai pas de point dans la série et ce n'est pas quelque chose qui fait mon bonheur. Je veux marquer. Tout le monde doit trouver une façon de marquer.»

Pour le moment, la domination des Bruins dans cette série laisse croire que les Penguins supportent mal les attentes qui leur ont été imposées. Après tout, les attentes sont énormes quand un club mise sur un alignement aussi talentueux.

«Mais il y a toujours eu des attentes avec nous, a répondu Crosby. Ce n'est rien de neuf, et je crois que c'est à notre avantage. On sait à quoi s'attendre, justement.»

Chez les Penguins, le seul changement à la formation pourrait être le retour de l'attaquant Tyler Kennedy à la place de Joe Vitale.

Chez les Bruins, l'absence de l'attaquant Gregory Campbell (qui est perdu pour le reste de la saison, rappelons-le) va forcer l'entraîneur Claude Julien à apporter quelques changements. Ainsi, c'est Kaspars Daugavins qui va être ajouté à l'alignement de l'équipe locale, ce soir. Tout indique que Chris Kelly va prendre la place de Campbell au sein du quatrième trio.

Daugavins, lui, va patiner avec le troisième trio des Bruins, aux côtés de Rich Peverley et Tyler Séguin.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer