Source ID:; App Source:

Les Bruins se moquent des Penguins

Brad Marchand (63) inscrit l'un de ses deux... (PHOTO GENE J. PUSKAR, AP)

Agrandir

Brad Marchand (63) inscrit l'un de ses deux buts face au gardien Tomas Vokoun.

PHOTO GENE J. PUSKAR, AP

(Pittsburgh) Si ça continue, la Ville de Pittsburgh va devoir émettre un avis de disparition sur son compte Twitter. Parce que présentement, il y a 20 membres des Penguins de Pittsburgh qui sont portés disparus.

Où sont ces Penguins de Pittsburgh qui ont conclu la saison 2013 au premier rang de l'Association de l'Est, 10 points devant les Bruins de Boston? En tout cas, ils n'étaient pas au Consol Energy Center lundi soir.

> Mathias Brunet: Les Penguins en panne d'énergie?

En clair, les Penguins ont «oublié» de se présenter, et ce sont les Bruins qui en ont profité, offrant une performance souvent dominante, pour s'offrir en plus une victoire sans appel de 6-1. Ainsi, les Bruins quittent Pittsburgh avec une avance de 2-0 dans cette finale d'Association.

> Le sommaire du match

Non, cette soirée n'a pas été la soirée des Penguins. Par où commencer? Par cette attaque inexistante, qui n'a rien fait de bon. Par ces gardiens erratiques, Vokoun en premier, Fleury en relève, qui ont donné des buts avec toute la générosité du père Noël un 24 décembre. Ou par cette défense pleine de trous, incluant Kris Letang, pourtant candidat au trophée Norris, qui s'est retrouvé sur la glace pour trois des quatre buts des Bruins en première.

Des solutions au plus vite

Bref, ce ne sont pas les coupables qui manquent, et les Penguins devront trouver des solutions au plus vite.

«Les Bruins forment une bonne équipe et on ne peut pas leur offrir des buts faciles de cette façon-là, a expliqué Sidney Crosby. C'est en plein ce que j'ai fait lors de ma première présence du match. Une défaite est une défaite, mais un revers comme ça, il faut savoir l'oublier au plus vite. Je crois que personne ne s'attendait à ça.»

La soirée a bien mal commencé pour les locaux, et la visite n'a mis que 28 secondes à s'imposer quand Brad Marchand a coupé une passe de Sidney Crosby pour filer seul et battre Tomas Vokoun sur le premier tir du match pour sa bande.

Horton a fait 2-0, Krejci a fait 3-0, et c'est là que Vokoun a été rappelé au banc pour laisser le filet à Marc-André Fleury, qui n'avait pas joué depuis le 7 mai. La stratégie a fonctionné brièvement: Brandon Sutter a réussi à déjouer le gardien Tuukka Rask et les Penguins étaient enfin au tableau.

Mais avec neuf secondes à faire en première, Marchand a réussi son deuxième du match, face à un Fleury très ordinaire sur le jeu.

Ce qui a provoqué des huées, puis un silence de salon mortuaire dans la place. Le reste? Formalité, tout simplement.

«Je me sentais bien, a murmuré un Fleury visiblement défait après le match. On a déjà été dans cette position auparavant, nous n'allons pas nous décourager.»

«Il faut oublier celle-là au plus vite, a dit le défenseur Kris Letang. Des fois, je suis sur la glace pour des buts de notre équipe, des fois pour des buts de l'autre équipe. Ça arrive.»

Le troisième match de la série aura lieu mercredi soir à Boston. Reste à voir si les Penguins auront la bonne idée de se présenter cette fois-là.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Tomas Vokoun n'a pas oublié Montréal

    Hockey

    Tomas Vokoun n'a pas oublié Montréal

    Ce fut bref, ce ne fut pas particulièrement reluisant non plus, mais l'un des gardiens qui tentent d'aider les Penguins de Pittsburgh à retrouver une... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer