Source ID:; App Source:

Marc-André Fleury devra attendre

Parce que Tomas Vokoun (à gauche) a eu... (Photo Gene J. Puskar, AP)

Agrandir

Parce que Tomas Vokoun (à gauche) a eu l'air ordinaire sur le premier but des Bruins, samedi soir, certains membres des médias ont laissé entendre que Marc-André Fleury (à droite) allait peut-être retrouver son poste devant le filet lors du deuxième match. Mais ce ne sera pas le cas.

Photo Gene J. Puskar, AP

(Pittsburgh) De toute évidence, il n'y a jamais vraiment eu de «controverse» des gardiens chez les Penguins de Pittsburgh.

L'entraîneur Dan Bylsma a fait son choix, et ce n'est pas une surprise: c'est Tomas Vokoun qui sera de nouveau devant le filet des Penguins, ce soir à Pittsburgh, pour le deuxième match de cette série contre les Bruins de Boston.

Parce que Vokoun a eu l'air ordinaire sur le premier but des Bruins, samedi soir, certains membres des médias ont laissé entendre que Marc-André Fleury allait peut-être retrouver son poste de numéro un lors du deuxième match de cette finale de l'Association de l'Est.

Mais ce ne sera pas le cas.

«J'ai regardé le NHL Network et j'ai entendu parler de ça, oui», a répondu Bylsma avec une pointe d'ironie dans la voix, ce matin à Pittsburgh.

Pendant que Bylsma s'amusait avec les médias ce matin, dans le vestiaire des Penguins, Marc-André Fleury, lui, avait l'air de trouver ça un peu moins drôle. Le gardien québécois ne veut certes pas se plaindre de son sort et déranger son club en pleine finale d'association, mais on sent que la présente situation est loin de faire son affaire.

«Si tu poses la question à n'importe quel joueur, tu auras la même réponse... tout le monde aime toujours mieux participer à un match, a expliqué Fleury après l'entraînement du matin. Tout ce que je peux faire, c'est d'attendre mon tour et de me préparer le mieux possible.»

Le gardien de 28 ans affirme qu'il n'a pas discuté de la situation avec son entraîneur. «C'est différent pour moi, je ne suis pas sûr d'avoir déjà eu à vivre ça depuis que je suis ici... pas pendant les séries en tout cas. Mais c'est l'équipe qui doit passer en premier.»

Fleury, qui n'a pas été employé lors d'un match depuis le 7 mai, ne sait pas quand il pourra retourner devant le filet. «Aucune idée», a-t-il dit.

Des Penguins différents?

Par ailleurs, les Bruins pensent qu'ils vont retrouver des Penguins un peu plus voraces lors du match de ce soir.

«On s'attend à ce qu'ils soient meilleurs, a fait savoir l'entraîneur des Bruins, Claude Julien. Avec l'équipe qu'ils ont, il faut s'attendre à ça. Et nous aurons nous aussi à être meilleurs. On sait qu'ils ont des joueurs explosifs au sein de leur alignement.»

À ce chapitre, les Bruins voudront sans doute tenter de provoquer à nouveau Sidney Crosby, qui a semblé perdre patience à quelques reprises lors du premier match de la série.

«On ne parlerait pas de tout ça si on avait pu convertir nos occasions de marquer, a répondu Crosby ce matin. Quelques-unes des altercations (de samedi soir) ont été provoquées par leurs joueurs. Il faut savoir reconnaître ce qui se passe et se tenir loin du banc des pénalités, se tenir loin des petites chicanes après le sifflet.»

Les Penguins affichent un dossier à domicile de 5-2 depuis l'ouverture des séries. Les Bruins, eux, ont une fiche de 4-2 à l'étranger lors des séries cette saison.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer