Source ID:; App Source:

Les Hawks en léthargie au pire moment

Le meilleur club de la saison régulière se... (Photo : AP)

Agrandir

Le meilleur club de la saison régulière se retrouve à un seul match des vacances.

Photo : AP

(DETROIT) C'est maintenant confirmé : les Blackhawks de Chicago sont dans le gros trouble.

Les Hawks, qui n'ont jamais perdu trois matchs consécutifs cette saison, ont perdu un troisième match d'affilée dans cette série contre les Red Wings, hier soir à Detroit.

Et voici que le meilleur club de la saison régulière se retrouve à un seul match des vacances.

Au son de la dernière sirène, ce sont les Wings qui ont célébré une victoire de 2-0, devant des fans presque tous vêtus des couleurs locales, dans un Joe Louis Arena bruyant au possible.

Corey Crawford et Jimmy Howard ont enchaîné les petits miracles devant leur filet, mais c'est l'homme masqué des Wings qui a fini par voler le show, avec plusieurs arrêts d'importance en troisième période. Au total, Howard a dit non aux Hawks à 28 reprises.

« Il a joué un match incroyable, et il a fait les gros arrêts quand il le devait, a expliqué l'attaquant des Wings, Henrik Zetterberg. Je dirais que Jimmy nous rend la vie beaucoup plus facile... »

Avec Howard en état de grâce devant son filet, les Wings ont eu à déjouer le Montréalais Crawford une seule fois. Le défenseur Jakub Kindl a réussi le coup en deuxième période. L'autre but des Wings est survenu dans un filet désert, en fin de rencontre.

Les Hawks, eux, vont devoir se poser bien des questions au moment de rentrer à la maison. À commencer par le capitaine Jonathan Toews, qui ne fait rien de bon en attaque. Pire, il a écopé de trois pénalités consécutives en deuxième période hier soir.

« Il y a deux de ces pénalités, les deux premières, on pourrait en reparler, a dit l'entraîneur des Hawks, Joel Quenneville. Mais il a eu des occasions de marquer malgré tout. »

Toews, lui, ne semblait pas trop abattu au terme du match, même s'il n'avait pas l'air d'un joueur particulièrement heureux lors de la rencontre.

« Nous avons touché des poteaux encore une fois et nous avons bien joué, a expliqué le capitaine des Hawks. Mais il n'y a pas d'excuses. Il faut seulement trouver une façon de gagner. »

Ils devront faire ça vite. Et ils devront aussi trouver une façon de relancer leur attaque à cinq, blanchie en trois occasions hier soir. Malgré tout, Toews estime que ce déficit de 1-3 dans la série n'est pas la fin du monde.

« Nous sommes déjà passés par là... Je me souviens d'une série il n'y a pas si longtemps [contre Vancouver], on perdait 0-3, on a comblé l'écart et on a perdu en prolongation lors du septième match. Ça ressemblait un peu à ce qu'on vit présentement. »

Le cinquième match de la série aura lieu demain soir, au United Center de Chicago. Les Blackhawks devront trouver des solutions assez vite, parce que ce match-là pourrait être leur dernier avant octobre.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer