Source ID:; App Source:

Jonathan Toews admet qu'il peut faire mieux

Le capitaine des Blackhawks Jonathan Toews n'a aucun... (Photo Nam Y. Huh, AP)

Agrandir

Le capitaine des Blackhawks Jonathan Toews n'a aucun but depuis le début des séries.

Photo Nam Y. Huh, AP

(Detroit) On ne peut pas accuser Jonathan Toews de se cacher derrière une montagne d'excuses.

Au terme de l'entraînement de son club, ce matin au Joe Louis Arena de Detroit, le joueur vedette des Blackhawks de Chicago a été incapable d'aller à son casier, vu le nombre ahurissant de membres des médias qui étaient devant sa place, tous occupés à poser des questions à Patrick Kane, assis juste à la gauche.

Certains joueurs en auraient profité pour faire marche arrière et se pousser en douce. Mais pas Toews, qui a attendu quelques minutes avant de pouvoir aller à sa place et affronter toutes les questions.

Il faut dire que dans le vestiaire des Hawks, les réflecteurs sont braqués sur le joueur du Manitoba, qui n'a aucun but depuis le début des séries, et seulement trois petits points au compteur. Nul doute que le club de Chicago aura besoin d'un retour en forme de son joueur vedette, ce soir, lors du match numéro quatre.

Toews n'a qu'un seul point depuis le début de cette série. On lui a demandé s'il pouvait faire mieux, et la réponse n'a pas tardé.

«Absolument, a-t-il lancé sans hésiter. C'est les détails; des fois, je lance au lieu de passer la rondelle à un coéquipier qui est mieux placé, et des fois, je passe alors que je devrais lancer. Mais je dois continuer à travailler comme ça, je sais que les chances de marquer vont suivre.»

Toews ne veut pas entendre parler de malchance pour expliquer tout ça. «Ce n'est pas une question de malchance, ça n'a rien à voir. Il faut seulement s'assurer de trouver une façon de marquer des buts.»

Même si ce sont les négligés Wings qui ont une avance de 2-1 dans cette série, le capitaine des Hawks estime que cette affaire est loin d'être conclue.

«Je suis sûr qu'ils sont très confiants, mais nous le sommes également, a-t-il ajouté. Il y a un raison qui explique notre présence ici en séries, et c'est parce que nous avons une très bonne équipe. Nous avons confiance en nos moyens dans ce vestiaire.»

Il n'y a pas que la production offensive du capitaine qui est source d'inquiétude du côté des Hawks. Le jeu à cinq contre quatre est également en panne, avec un piètre rendement d'un seul but en neuf occasions depuis le début de cette série contre les Red Wings.

L'entraîneur Joel Quenneville n'est pas trop inquiet malgré tout.

«Nos joueurs vont bien, a-t-il fait savoir ce matin. Nous sommes déçus, nous n'avons pas été dans une telle position cette saison, mais nous nous attendons à disputer notre meilleur match de l'année ce soir. Et nous allons en avoir besoin.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Jimmy Howard: «Ils vont arriver comme des enragés»

    Hockey

    Jimmy Howard: «Ils vont arriver comme des enragés»

    Même s'ils ont une jolie avance de 2-1 dans cette série, même si les Blackhawks de Chicago ressemblent un peu à un club qui a un genou au tapis, les... »

  • Damien Brunner se fait un nom

    Hockey

    Damien Brunner se fait un nom

    Parfois, de parfaits inconnus se servent de la grande scène des séries pour se faire un nom sur la planète LNH. C'est un peu ce que Damien Brunner... »

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer