Source ID:365525; App Source:cedromItem

Pacioretty a joué malgré une épaule séparée

Max Pacioretty s'est blessé au premier match de... (Photo : Fred Chartrand, archives PC)

Agrandir

Max Pacioretty s'est blessé au premier match de la série en tentant de mettre en échec Guillaume Latendresse des Sénateurs.

Photo : Fred Chartrand, archives PC

On se doutait bien que quelque chose n'allait pas dans le cas de Max Pacioretty. Après la rencontre, l'attaquant du Canadien a finalement confirmé ce que l'on croyait: il a disputé cette série face aux Sénateurs d'Ottawa malgré une séparation à l'épaule droite.

Pacioretty a confié hier soir à La Presse que la blessure est survenue lors de la première rencontre de la série, au Centre Bell, alors qu'il a tenté d'appliquer une mise en échec à l'endroit de Guillaume Latendresse des Sénateurs. Les deux hommes se sont frappés, et c'est Pacioretty qui a encaissé le pire de l'impact.

Il a toutefois refusé de se servir de cette blessure pour expliquer son jeu dans cette série, lui qui n'a récolté aucun point en quatre matchs face aux Sénateurs.

«Il y a plus de blessés que vous ne le pensez dans ce vestiaire, a-t-il expliqué après le match. Mais ce n'est pas une excuse pour personne, pour aucune équipe. Il faut savoir composer avec ça. En ce qui me concerne, je ne veux pas d'excuses et je vais accepter les critiques par rapport à mon jeu dans cette série.»

La bonne nouvelle pour Pacioretty, c'est qu'il n'aura pas besoin de subir une opération au cours des prochaines semaines. «Ce ne sera pas nécessaire», a-t-il ajouté.

Non loin de là, son coéquipier Josh Gorges estimait qu'il était devenu difficile pour le Canadien d'avoir à se débrouiller sans tous ceux qui ont dû se retrouver sur la liste des blessés lors de cette série.

«C'est quelque chose de très dur, sans l'ombre d'un doute, a expliqué le défenseur. Il y avait cinq ou six gars qui n'étaient plus de l'alignement. On devait jouer sans notre capitaine, sans Brandon Prust, le coeur et l'âme de cette équipe, sans le gardien numéro un. Mais nous avons eu des gars qui ont quand même profité de l'occasion pour donner tout ce qu'ils avaient.»

Ce qui ne fut pas suffisant, de toute évidence.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer