Source ID:; App Source:

Le Canadien éliminé

Rene Bourque, P.K. Subban et Andrei Markov.... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Rene Bourque, P.K. Subban et Andrei Markov.

Photo La Presse Canadienne

Comme un mauvais film hollywoodien, la saison du Canadien a commencé avec des pétards, des explosions et des feux d'artifice... puis elle s'est conclue avec une finale qui est tombée à plat.

Ce qui veut dire que le deuxième club de l'Association de l'Est est maintenant éliminé, et ses membres peuvent penser à des vacances à Vegas, comme le dirait Jean-Sébastien Giguère. La saison du Canadien a pris fin hier soir au Centre Bell, sur une défaite de 6-1 face aux Sénateurs d'Ottawa.

Les Sénateurs, vastement négligés par les experts, ont ainsi sorti le Canadien du tableau des séries en seulement cinq petites parties. Un résultat qui n'a de toute évidence pas fait l'affaire des 21 273 partisans, plusieurs préférant quitter avant la fin, un autre (une autre ?) préférant lancer son chandail sur la glace par dépit.

Michel Therrien, lui, a choisi de voir le verre à moitié plein une fois la soirée terminée.

« On a fait un pas dans la bonne direction, mais on est très conscient qu'il y a beaucoup de travail à faire, a philosophé l'entraîneur Michel Therrien. Il faut dire que les Sénateurs ont su profiter de leurs chances. »

En effet. À ce sujet, la première période d'hier soir a été un excellent résumé de cette série. Même si c'est la formation en bleu, blanc et rouge qui a dominé en partant, ce sont les Sénateurs qui ont pris une avance de 2-0, sur des buts de Smith et Conacher. Peter Budaj, le gardien réserviste appelé à prendre le relais de Carey Price (blessé à un genou, dit-on) a paru nerveux d'emblée, offrant un gros retour bien juteux sur le premier but de la visite.

À l'autre bout, Craig Anderson était encore en état de grâce devant son filet avec 33 arrêts, et on peut dire que cela aussi résume assez bien l'allure de cette série : un gardien fort solide pour les Sens, des gardiens erratiques pour le CH.

« Craig Anderson a été le meilleur joueur de la série », s'est limité à dire Michel Therrien, qui a refusé de pointer du doigt ses hommes masqués pour expliquer cette sortie plutôt rapide.

Seul P.K. Subban a brièvement rallumé la flamme de l'espoir d'un gros plomb en fin de première, mais les Sénateurs ont ensuite fermé les lumières et lancé du Gatorade sur ladite flamme avec quatre buts sans la moindre parcelle de réplique, ceux de Turris, d'Alfredsson, le deuxième du match de Cory Conacher, et un dernier but pour la route signé Erik Condra.

Michel Therrien a rappelé que le CH a dû se débrouiller sans quelques-uns de ses soldats hier soir, incluant messieurs Price, Gionta, Prust, White et bien sûr Eller.

« Malgré le fait qu'il nous manquait énormément de joueurs, on a entrepris le match du bon pied. Il nous manquait quand même certains gars qui sont importants pour nous... Mais il faut rendre hommage aux Sénateurs d'Ottawa et à Craig Anderson, qui a été à nos yeux le joueur de la série. C'est dur de faire face à un gardien comme ça, qui est en plein contrôle de ses moyens. »

Dans le vestiaire du Canadien, c'était un peu lourd. Certains avaient un air profondément déprimé, comme Josh Gorges par exemple. « C'est dur d'essayer de trouver un côté positif à tout ça présentement », a murmuré le défenseur.

La saison magique du Canadien est donc terminée. Mais le travail des décideurs du club, de toute évidence, ne fait que commencer.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer