• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le CH tentera de revenir dans la série sans Carey Price 
Source ID:; App Source:

Le CH tentera de revenir dans la série sans Carey Price

Carey Price a mis du temps à se... (Photo Sean Kilpatrick, PC)

Agrandir

Carey Price a mis du temps à se relever après le but égalisateur de Cory Conacher, mardi, puis s'est tordu de douleur quelques secondes plus tard en s'agenouillant pour stopper un lancer de Mika Zibanejad.

Photo Sean Kilpatrick, PC

Blessé au bas du corps, Carey Price ratera le reste de la série face aux Sénateurs d'Ottawa. Le sort du Canadien repose donc en partie entre les mains du substitut Peter Budaj qui amorcera ce soir son premier match des séries éliminatoires.

Selon RDS, Price a subi un examen par imagerie magnétique, mercredi, dont les résultats n'ont pas été concluants. L'équipe n'a pas voulu confirmer l'information.

Le gardien de 25 ans pourrait s'être blessé au genou gauche en fin de troisième période, mardi. Il a mis du temps à se relever après le but égalisateur de Cory Conacher, puis s'est tordu de douleur quelques secondes plus tard en s'agenouillant pour stopper un lancer de Mika Zibanejad.

Price a aussi composé avec un malaise à l'aine durant une bonne portion du calendrier.

Intéressant de voir que le Canadien s'est limité à dire qu'il ne serait pas de retour face aux Sénateurs d'Ottawa, et non pas que ses séries étaient terminées.

Cela veut donc dire que le Tricolore, qui est en retard 1-3 dans la série, aura besoin de performances étincelantes de la part de son gardien slovaque. C'est ce qu'il avait reçu de Jaroslav Halak en 2010 quand ce dernier avait aidé le CH à revenir dans la série pour battre les Capitals de Washington.

«Chaque fois qu'on a fait appel à Budaj, il a été très bon, alors j'ai confiance en lui, a lancé Michel Therrien. Parfois, les gardiens auxiliaires peuvent offrir des performances chancelantes et semer le doute, mais ça n'a pas été le cas avec Peter.

«Je suis content de l'avoir fait jouer lors du dernier match à Toronto. On ne pouvait pas prévoir ce qui allait se produire, mais ça lui a permis de demeurer alerte.»

Le gardien Robert Mayer agira comme second pour le reste de la série.

«C'est excitant et c'est une nouvelle expérience dont je suis heureux de profiter», a commenté le gardien tchèque qui a toujours l'intention d'aller jouer en Suisse la saison prochaine.

Six blessés en quatre matchs

Il y a désormais six joueurs réguliers qui sont présentement blessés dans le camp montréalais. Outre Price, Alexei Emelin et Brian Gionta ne seront pas de retour en séries, alors que Brandon Prust et Ryan White rateront à tout le moins le match de ce soir.

Emelin était déjà blessé avant d'entreprendre les séries, mais n'oublions pas que Max Pacioretty a raté le deuxième match de la série en raison d'une blessure au haut du corps.

Certains s'interrogent sur sa présence en uniforme compte tenu de son état de santé. Comme l'on pouvait s'interroger, plus tôt dans la série, de la contribution de Gionta et Prust qui jouaient malgré une blessure.

«Je crois que la présence de ces gars-là a aidé notre équipe, a soutenu Josh Gorges. Ils n'ont pas été nuisibles à notre équipe. Aurions-nous pu les remplacer par quelqu'un qui aurait fait un meilleur travail qu'eux? Je ne pense pas que ce soit le cas.»

La même logique doit prévaloir dans le cas de Pacioretty. Même si Rene Bourque et lui ont raté l'entraînement matinal, Therrien a confirmé que l'Américain serait à son poste ce soir.

Six joueurs qui se blessent et qui ratent des matchs lors des quatre premières rencontres, c'est une moyenne hécatombe, non?

«C'est un peu étrange, a admis Colby Armstrong. Certains de ces gars-là sont des morceaux importants de notre équipe, mais il faudra que d'autres prennent la relève.»

Michael Blunden sera inséré dans la formation pour remplacer Prust tandis qu'on a demandé à Michaël Bournival de prendre part à la période d'échauffement.

Facile de se motiver

Lars Eller, a patiné pendant au moins 45 minutes, jeudi, en compagnie du préparateur physique Pierre Allard. Le centre danois portait une grille complète afin de protéger son visage qui a souffert de fractures à la suite de la mise en échec d'Eric Gryba.

Ce même Gryba en a rajouté mercredi en disant que son équipe pouvait «sentir l'odeur du sang, goûter le sang» et qu'il «est temps d'en finir» avec le Canadien.

Les joueurs du Tricolore n'ont pas été trop impressionnés.

«À ce temps-ci de l'année, on n'a pas besoin d'épingler quoi que ce soit au babillard pour se motiver.»

Le Canadien est bien conscient qu'il ne peut pas gagner trois matchs ce soir. Il doit seulement s'assurer d'en gagner un.

«Je ne m'inquiète pas de notre niveau de compétition, a soutenu Michel Therrien. Je crois fermement que si l'on continue à jouer notre style, de bonnes choses vont finir par arriver.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les Sénateurs sont prêts pour Peter Budaj

    Hockey

    Les Sénateurs sont prêts pour Peter Budaj

    Paul MacLean a du mal à nommer certains joueurs du Canadien, mais en revanche, il connaît très bien la fiche de Peter Budaj en saison régulière. »

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer