Source ID:; App Source:

Les Maple Leafs en quête de buts

L'attaquant des Maple Leafs Nazem Kadri est toujours... (Photo Frank Gunn, PC)

Agrandir

L'attaquant des Maple Leafs Nazem Kadri est toujours en quête d'un premier but dans la série contre les Bruins.

Photo Frank Gunn, PC

(Toronto) Depuis le début des séries éliminatoires, seulement quatre joueurs des Maple Leafs ont réussi à marquer contre les Bruins de Boston. Au moment où ceux-ci pourraient prendre une avance de 3-1 dans la série entre les deux équipes, tout le monde du côté de Toronto souhaite que d'autres noircissent la feuille de pointage.

Joffrey Lupul, James van Riemsdyk et Phil Kessel (qui ont compté deux fois chacun), de même que le défenseur Jake Gardiner, sont en effet les seuls chez les Leafs pour lesquels un autre chiffre que zéro apparaît dans la colonne des buts. Van Riemsdyk est aussi le meilleur pointeur du club, avec trois points en autant de matchs.

«On sait qu'il y a plusieurs gars qui doivent se lever. On sait que tout le monde doit jouer un peu plus fort. Tout le monde en a plus à donner et c'est ce que nous allons faire», a reconnu l'ailier Matt Frattin au terme de la séance d'entraînement matinale, mercredi, au Air Canada Centre.

Et pour les Leafs, la clé pour marquer plus de buts contre les Bruins est de foncer davantage au filet et nuire le plus possible au travail du gardien Tuukka Rask.

«C'est un bon gardien. Il va arrêter tout ce qu'il peut voir. C'est important pour nous d'aller devant lui, surtout pour certains de nos plus gros joueurs d'avant. C'est la seule façon que nous allons marquer et créer des chances pour nous-mêmes», a indiqué le centre Nazem Kadri.

«Quand on obtient le nombre de tirs qu'on a eu lundi soir (47), nous voudrions avoir un ou deux joueurs de plus au filet, a pour sa part souligné l'entraîneur-chef Randy Carlyle. Ils ont été capables de le faire durant la saison, il faut simplement trouver un moyen de le faire maintenant.»

La renaissance de Lucic

Chez les Bruins, c'est tout le contraire qui se produit. Exception faite du trio piloté par Patrice Bergeron, un peu tout le monde y met du sien offensivement. C'est toutefois le trio formé de David Krejci, Nathan Horton et Milan Lucic qui, avec un total de 17 points, mène l'attaque de front à Boston. 

«On en veut de tous les trios, mais ça ne veut pas dire que ça arrivera tout en même temps, a expliqué l'entraîneur-chef Claude Julien. Au cours des dernières années, d'un match à l'autre ou d'une série à l'autre, des trios différents nous ont aidé a gagner. On espère que ce sera encore le cas.»

Avec six mentions d'aide en trois rencontres, dont trois lors du match de lundi, Lucic semble d'ailleurs avoir retrouvé ses moyens après une saison difficile, au point où Julien l'a même rayé de la formation.

«Il est à un point dans sa carrière où il a beaucoup d'attentes envers lui-même, comme c'est le cas pour plusieurs personnes a l'extérieur du vestiaire. Quand tu as de la misère à mettre la rondelle dans le filet, tu connais des léthargies et c'est très frustrant. Il a atteint le fond du baril en ce sens, mais il a repris ses esprits et est revenu à la base», a analysé son coéquipier Andrew Ference.

«Ça a été frustrant pour lui et pour nous aussi de ne pas voir Milan être Milan, décrit quant à lui Claude Julien. Quand il a retrouvé ses moyens, ça a été assez évident pour tout le monde à quel point il est un facteur important pour notre équipe, et on peut dire qu'il est notre meilleur joueur d'avant jusqu'ici.»

Reste à voir maintenant si les Maple Leafs pourront désormais compter sur un joueur - ou un trio - aussi efficace que celui-là pour la suite des séries...




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer