Source ID:; App Source:

Les Sénateurs donnent une raclée au Canadien

  • Chris Neil (25) et Travis Moen (32) se livrent un combat. (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

    Plein écran

    Chris Neil (25) et Travis Moen (32) se livrent un combat.

    PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

  • 1 / 16
  • Jared Cowen (2) assène un coup de poing à Ryan White (53). (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

    Plein écran

    Jared Cowen (2) assène un coup de poing à Ryan White (53).

    PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

  • 2 / 16
  • Plusieurs combats sont disputés au centre de la glace en troisième période. (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

    Plein écran

    Plusieurs combats sont disputés au centre de la glace en troisième période.

    PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

  • 3 / 16
  • Les joueurs du Canadien et des Sénateurs échangent quelques coups en première période. (PHOTO FRED CHARTRAND, PC)

    Plein écran

    Les joueurs du Canadien et des Sénateurs échangent quelques coups en première période.

    PHOTO FRED CHARTRAND, PC

  • 4 / 16
  • Jean-Gabriel Pageau (au centre) a inscrit son premier tour du chapeau en séries éliminatoires. (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

    Plein écran

    Jean-Gabriel Pageau (au centre) a inscrit son premier tour du chapeau en séries éliminatoires.

    PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

  • 5 / 16
  • Daniel Alfredsson a ouvert la marque pour les Sénateurs. (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

    Plein écran

    Daniel Alfredsson a ouvert la marque pour les Sénateurs.

    PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

  • 6 / 16
  • Rene Bourque est félicité par ses coéquipiers après avoir créé l'égalité 1-1. (PHOTO FRED CHARTRAND, PC)

    Plein écran

    Rene Bourque est félicité par ses coéquipiers après avoir créé l'égalité 1-1.

    PHOTO FRED CHARTRAND, PC

  • 7 / 16
  • Chris Neil (25) écrase Brandon Prust contre la bande. (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

    Plein écran

    Chris Neil (25) écrase Brandon Prust contre la bande.

    PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

  • 8 / 16
  • Chris Neil (25) plaque Max Pacioretty (67) pendant que Jared Cowan (2) s'occupe de David Desharnais (51). (PHOTO FRED CHARTRAND, PC)

    Plein écran

    Chris Neil (25) plaque Max Pacioretty (67) pendant que Jared Cowan (2) s'occupe de David Desharnais (51).

    PHOTO FRED CHARTRAND, PC

  • 9 / 16
  • Daniel Alfredsson (11) tente de déjouer Carey Price (31) alors que Jakob Silfverberg (33) se trouve devant le filet. (PHOTO FRED CHARTRAND, PC)

    Plein écran

    Daniel Alfredsson (11) tente de déjouer Carey Price (31) alors que Jakob Silfverberg (33) se trouve devant le filet.

    PHOTO FRED CHARTRAND, PC

  • 10 / 16
  • Jean-Gabriel Pageau (44), touché au visage par P.K. Subban, regarde la reprise de son but à l'écran en compagnie de Milan Michalek (9). (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

    Plein écran

    Jean-Gabriel Pageau (44), touché au visage par P.K. Subban, regarde la reprise de son but à l'écran en compagnie de Milan Michalek (9).

    PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

  • 11 / 16
  • Rene Bourque (17) pousse Daniel Alfredsson (11). (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

    Plein écran

    Rene Bourque (17) pousse Daniel Alfredsson (11).

    PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

  • 12 / 16
  • Brian Gionta (21) obstrue la vue de Craig Anderson. (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

    Plein écran

    Brian Gionta (21) obstrue la vue de Craig Anderson.

    PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

  • 13 / 16
  • Mika Zibanejad (93) entre en collision avec son coéquipier Milan Michalek et Raphael Diaz, sous les yeux de Tomas Plekanec (14). (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

    Plein écran

    Mika Zibanejad (93) entre en collision avec son coéquipier Milan Michalek et Raphael Diaz, sous les yeux de Tomas Plekanec (14).

    PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

  • 14 / 16
  • Josh Gorges (26) emprisonne le bâton de Chris Neil (25) dans sa chute. (PHOTO SEAN KILPATRICK, PC)

    Plein écran

    Josh Gorges (26) emprisonne le bâton de Chris Neil (25) dans sa chute.

    PHOTO SEAN KILPATRICK, PC

  • 15 / 16
  • Erik Condra (22) frappe Ryan White (53). (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

    Plein écran

    Erik Condra (22) frappe Ryan White (53).

    PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

  • 16 / 16

(Ottawa) En bon Québécois, on appelle ça manger une volée. Ce n'est rien de bien poétique comme description, mais vu le pauvre spectacle offert par le Canadien, dimanche soir à Kanata, il n'y a peut-être pas de description plus précise que celle-là.

Au bout de 60 minutes, le Canadien a perdu ses bagarres, sa fierté et aussi le match, qui s'est conclu par un résultat sans appel de 6-1 contre des Sénateurs d'Ottawa qui avaient un peu plus de tout. Plus d'énergie, plus de chien, et surtout plus de buts au compteur.

> Le sommaire du match

«Ils ont joué un bon match, a laissé savoir l'entraîneur Michel Therrien au terme de la rencontre. Il faut leur rendre hommage.»

C'est à peu près tout ce que le pilote montréalais avait de bon à dire concernant le club ennemi. Parce que Therrien n'a pas vraiment apprécié ce temps d'arrêt exigé par l'entraîneur Paul MacLean alors que l'issue du match ne faisait absolument aucun doute, avec 17 secondes à écouler au cadran.

«C'est rare qu'on voit ça, a ajouté l'entraîneur du CH. En tant que coach, tu ne dois pas humilier les autres comme ça, et c'est exactement ce qu'il a voulu faire. C'est un manque de classe total, même l'arbitre ne se souvenait pas de la dernière fois qu'il avait vu ça.»

L'entraîneur des Sénateurs, lui, s'est ensuite défendu en disant qu'il cherchait avant tout à protéger ses joueurs, vu le caractère un peu fou de cette soirée. «On doit laisser les joueurs décider de l'issue d'un match, a ajouté Michel Therrien. J'ai toujours cru à ça.»

Rappel des années 70

En plus de perdre au tableau des buts, le CH a aussi perdu au tableau de la bonne vieille violence. Dans une scène digne des années 70, pas moins de cinq bagarres ont éclaté en même temps à 7: 04 de la troisième période. Il ne manquait que des favoris, des cheveux longs et les meilleurs succès de Grand Funk Railroad pour compléter l'illusion.

Le pire, c'est que les membres du CH ont presque tous perdu leur petit match de boxe, incluant Ryan White, humilié par Jared Cowen. À la fin de ce concours de claques sur la gueule, les taupins des Sénateurs, menés par Chris Neil, se sont permis de quitter la glace d'un air triomphant, les mains dans les airs. «Disons que ce n'est pas quelque chose que je ferais, a expliqué le défenseur Josh Gorges en se retenant à deux mains pour ne pas trop en dire. Mais il faut oublier tout ça et penser au prochain match.»

Une fois les folies terminées, les deux équipes ont écopé d'un total de 236 minutes de pénalité, ce qui a laissé d'énormes trous du côté des deux bancs.

Avec tout ça, il ne faudrait pas oublier le gros match de l'attaquant Jean-Gabriel Pageau, 20 ans, qui s'est offert une soirée de trois buts, lui qui n'avait pris part qu'à neuf matchs cette saison. Alfredsson, Turris et Silfverberg ont aussi marqué pour les Sénateurs. Rene Bourque a été le seul à déjouer Craig Anderson.

Carey Price, lui, a eu une soirée un peu difficile, et a accordé tous ces buts sur un total de 30 tirs. Michel Therrien n'a jamais pensé à le sortir de là, même à 5-1 en milieu de troisième. «On gagne en équipe, on perd aussi en équipe», a-t-il expliqué.

La suite mardi soir au même endroit. Ça promet.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer