Comme toutes les équipes de LNH à l'ère des réseaux sociaux, les Kings de Los Angeles ont leur compte Twitter. Or, contrairement à la norme, les Kings ont confié leur compte à deux jeunes à l'esprit moqueur qui prennent plaisir à créer la controverse en narguant les joueurs et les fans de l'équipe adverse.

Nicolas Bérubé, collaboration spéciale LA PRESSE

Le meilleur exemple est leur tweet diffusé au lendemain de la première victoire des Kings contre les Canucks de Vancouver. «À tous les Canadiens qui sont à l'extérieur de la Colombie-Britannique: vous êtes les bienvenus.»

Lu au premier degré, le tweet est une insulte aux fans des Canucks et un excès de confiance monumental de la part des Kings. Mais les habitués de Twitter savent bien que le média est à son mieux lorsqu'il ne se prend pas trop au sérieux. Ici, l'hyperbole est tellement évidente qu'elle saute au visage.

Le compte Twitter des Kings est piloté par Dewayne Hankins et Pat Donahue, deux jeunes dans la fin vingtaine qui arborent fièrement une barbe des séries éliminatoires. La Presse a pu discuter brièvement avec eux sur la passerelle de presse du Staples Center, dimanche, mais n'a pas obtenu le feu vert des Kings pour les interviewer.

L'équipe semble avoir été échaudée par la controverse du tweet sur les Canucks: il a causé une tempête et le coach Darryl Sutter, lui-même Canadien, a dû s'en dissocier. «Je suis de l'ouest du Canada et je ne pense pas que cela aurait pu provenir de notre vestiaire ou de nos entraîneurs. Je suis certain de cela», a-t-il dit.

Les Kings ont dû s'excuser, mais ils n'ont jamais effacé le tweet, qui a d'ailleurs été «retweeté» plus de 17 000 fois. Le compte des Kings a depuis gagné 43 000 abonnés et est devenu un phénomène sur le Net.