Marc Bergevin, directeur général adjoint chez les Blackhawks de Chicago, a bel et bien eu des pourparlers avec la direction du Canadien concernant le poste de DG de l'équipe.

Mis à jour le 27 avr. 2012
Richard Labbé LA PRESSE

C'est le principal intéressé lui-même qui a confirmé cette information vendredi à La Presse.

«Oui, j'ai parlé avec la direction du Canadien, a confié Bergevin lors d'un entretien téléphonique. Il y a de l'intérêt. Je ne veux pas en dire plus pour l'instant, parce que je sais que le Canadien rencontre d'autres candidats, et je tiens à respecter l'équipe dans ce processus. Mais il y a de l'intérêt, c'est certain.»

Le Canadien n'a toutefois pas soumis d'offre à Bergevin. «On a parlé», s'est contenté de dire l'homme de hockey, sans vouloir donner plus de détails sur la nature des discussions avec l'organisation montréalaise.

Dans les corridors du Centre Bell, le nom de Bergevin circule depuis plusieurs semaines déjà, et dans le milieu, on voit en lui un futur directeur général dans la Ligue nationale, qui possède une bonne réputation sur les galeries de presse du circuit. Depuis sa retraite à titre de joueur en 2004, Bergevin a souvent été vu à prendre des notes dans les arénas de la ligue, et on raconte qu'il a toutes les qualités pour faire la transition d'assistant à DG.

L'homme de 46 ans a passé les sept dernières saisons dans l'organisation des Blackhawks, principalement à titre de dépisteur. Il est l'adjoint au directeur général Stan Bowman depuis un an. Un ancien choix au repêchage des Hawks, il a joué pendant 20 ans comme défenseur dans la LNH.

Son nom fait partie d'un groupe de candidats qui comprend notamment Julien BriseBois, l'adjoint au DG Steve Yzerman, du Lightning de Tampa Bay. Claude Loiselle, adjoint au DG Brian Burke chez les Maple Leafs de Toronto, ferait aussi partie des candidats potentiels pour obtenir le poste, selon les informations qui circulent.

Au cours des dernières semaines, le Canadien a aussi approché Jim Nill, l'adjoint au directeur général Ken Holland chez les Red Wings de Detroit. Mais Nill n'a pas voulu aller plus loin en raison de problèmes de santé au sein de sa famille, qui l'empêchent pour le moment de quitter la région de Detroit.

Le CH a aussi tendu une perche à Blair Mackasey, le directeur du personnel chez le Wild du Minnesota.

Le nom de Nill a quelque peu étonné puisque Serge Savard, conseiller du propriétaire Geoff Molson dans ce dossier, a déjà déclaré que le prochain DG du club allait devoir être capable de communiquer en français. «C'est mon opinion et je ne peux pas renier ce que j'ai dit, mais au final, c'est une décision qui va appartenir à Geoff Molson», a expliqué Savard cette semaine lors d'un entretien téléphonique avec La Presse.

Savard en a aussi profité pour dire qu'il n'existe aucun échéancier à respecter dans ce dossier, et que rien ne presse. Mais entre les branches, on raconte que le Canadien devrait dévoiler l'identité de son nouveau directeur général au cours des prochains jours, pour s'assurer d'être fin prêt en vue du prochain repêchage, qui aura lieu dans moins de deux mois à Pittsburgh.

L'équipe est sans DG depuis le congédiement de Pierre Gauthier il y a un mois.