La capitaine de l'équipe canadienne de hockey, Hayley Wickenheiser, et l'ancienne entraîneure de l'équipe canadienne, Melody Davidson, seront appelées à jouer des rôles importants dans le développement du hockey féminin dans d'autres pays.

LA PRESSE CANADIENNE

Wickenheiser et Davidson font partie du programme de mentorat que la Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG) a mis en place afin de susciter plus de parité dans le sport.

Des joueuses et des entraîneurs des quatre meilleurs pays au monde - le Canada, les États-Unis, la Suède et la Finlande - partageront leurs expertises avec neuf autres pays pendant deux ans et demi.

«La meilleure façon d'avoir du succès soi-même est d'avoir la chance d'apprendre de quelqu'un qui a déjà eu du succès», a expliqué Tanya Foley, une Canadienne en charge du programme.

L'ancienne joueuse de l'équipe olympique canadienne, Gina Kingsbury, à titre d'exemple, a été affectée à la France, et la défenseure finlandaise, Emma Laaksonen, sera une personne-ressource pour le Kazakstan.

Pour ce qui est des entraîneurs, le Suédois Peter Elander apportera son soutien à l'Allemagne et la Canadienne Shannon Miller, entraîneure à l'Université Minnesota-Duluth, a été jumelée à la Russie.

Davidson, qui a aidé Équipe Canada à remporter la médaille d'or olympique en 2006 et en 2010, supervisera les efforts de tous les mentors, tandis que Wickenheiser travaillera avec toutes les ambassadrices.