C'est dans la tempête que l'on reconnaît les bons capitaines. Or, le Canadien affronte son troisième ouragan de la saison avec six revers à ses neuf derniers matchs dont les trois derniers par blanchissage.

Mis à jour le 28 mars 2011
Pierre Ladouceur LA PRESSE

La première tornade de l'année est survenue du 10 au 30 décembre alors que l'équipe avait encaissé huit revers en dix matchs. La deuxième période orageuse se situe entre 6 et le 24 février avec deux petites victoires en huit sorties (2-5-1).

Dans les deux cas, le Canadien a repris le cap avec des séquences gagnantes. Après la première période tumultueuse, le Canadien avait présenté une fiche de 10-2-3 tandis qu'il s'était relevé avec une série de cinq victoires après la deuxième période difficile.

Le Canadien pourra-t-il en faire autant dans la dernière portion de la saison? Le bulletin n'est pas un texte de prédiction. On analyse seulement les faits passés.

Or, si le passé est garant de l'avenir, quoiqu'en pensent les plus pessimistes, Jacques Martin sera en mesure de ramener son bateau à bon port. Aussi étrange que cela puisse paraître, l'équipe a retrouvé un certain équilibre dans la défaite contre les Capitals.

La clé du succès pour le Canadien se situe dans l'équilibre défensif où la tricherie est exclue. Cela veut dire qu'on profite du grand talent de Carey Price en coupant les lignes de tir en provenance des zones payantes, en évitant les attaques en surnombre comme cela s'est produit sur les deux buts des Capitals, en évitant toute forme de tricherie.

Le Canadien est une équipe de contre-attaque. Or, ce genre de formation doit profiter des surnombres et non pas concéder ce genre d'attaques à ses adversaires.

Le premier de classe

Price est encore notre premier de classe même s'il a été chassé du match à Boston après avoir accordé cinq buts. Malgré tout, Price a présenté un taux de réussite de .910 en arrêtant 81 des 89 rondelles dirigées vers son filet.

P.K. Subban a pour sa part été le meilleur chez les patineurs de l'équipe malgré un rendement de -4. Mais tous les joueurs ont un rendement négatif puisqu'il ne s'est pas marqué un seul but au cours de la semaine.

De fait, le Canadien a connu ses meilleurs moments en désavantage en écoulant 14 des 15 infractions mineures commises lors des trois derniers matchs. Le problème, c'est qu'un joueur comme Subban a joué pendant 15:43 en désavantage. Cela hypothèque ses énergies pour l'attaque.

Au sujet de ces nombreuses infractions, elles sont trop souvent la conséquence de gestes de tricherie qui peuvent être considéré souvent comme des actions de paresse ou de frustration.

Au cours de cette semaine où les partisans ont été déçus par leur équipe, le meilleur trio - on devrait plutôt dire le moins mauvais - a été celui de Brian Gionta (-3), Scott Gomez (-2) et Travis Moen (-2). Avec une fiche cumulative de -7, ce premier trio n'a certes pas été impressionnant.

Par ailleurs, Tomas Plekanec (-6), Michael Cammalleri (-5) et Jeff Halpern (-2) ont connu leur pire semaine de la saison. De plus, Plekanec était au cachot à Boston lorsque le Canadien a accordé son seul but en désavantage de la semaine.

Pour terminer la saison avec vigueur, le Canadien a besoin de la contribution de Plekanec qui occupe le deuxième rang derrière Price dans le bulletin annuel. Cette semaine Plekanec partage de 13e rang avec Cammalleri, Halpern et Andrei Kostitsyn. Pour gagner, les meilleurs joueurs doivent donner le ton ce qui n'a pas été le cas dans cette série de revers

Si Jacques Martin vante les vertus du jeu défensif et de la discipline pour relancer son équipe, il doit également mettre l'accent sur le jeu de passes. Dans nos observations, on a trop souvent noté des passes manquées. Dans cette phase du jeu, le porteur est responsable de la qualité de sa passe. Mais les non-porteurs doivent se rendre disponibles.

À la barre du bateau du Canadien, Jacques Martin sait très bien que le soleil se cache derrière ces éléments du jeu!

* * *

LE BULLETIN DU 27 MARS

NOMS - NOTE - TEMPS DE GLACE - MATCHES

1-Carey Price                7,4    53:51    3

2-P.K. Subban            7,2    22:56    3

3-Brian Gionta                 7,1    20:32    3

4-Travis Moen          7,0    16:57    3

David Desharnais        7,0    15:22  3

6-Paul Mara            6,9    13:15    3

Scott Gomez                6,9    20:03    3

8-James Wisniewski        6,8    23:51    3

Roman Hamrlik        6,8    22:06    3

Hal Gill            6,8    18:49    3

Brent Sopel                  6,8    16:43  2

12-Lars Eller          6,6    12:08   3

13-Michael Cammalleri       6,5    19:52    3

Andrei Kostitsyn        6,5    16:43    3

Tomas Plekanec        6,5    19:25    2

Jeff Halpern                6,5    10:18  2

17-Alex Auld                   6,3    15:28  1

Alexandre Picard            6,3    15:31   1

Tom Pyatt            6,3     8:35    1

20-Ryan White                  6,1     9:02  3

Benoit Pouliot        6,1     9:32    3

Mathieu Darche              6,1     8:43  2

23-Andreas Engqvist            6,0     5:26  1

24-Nigel Dawes                 5,9     4:27  1

* * *

LE BULLETIN GLOBAL (25 SEMAINES)

NOMS - NOTE - TEMPS DE GLACE - MATCHES

1-Carey Price        7,8    58:35    67

2-Tomas Plekanec    7,6    20:17    71

3-Brian Gionta            7,4    19:38    76

P.K. Subban        7,4    22:11    71

5-Josh Gorges        7,3    21:10    36

6-Max Pacioretty    7,2    15:53    37

7-Roman Hamrlik    7,1    22:19    73

Hal Gill        7,1    19:46    70  

Michael Cammalleri    7,1    18:20    61

James Wisniewski     7,1    22:32  37

11-Scott Gomez        7,0    18:35    74

Jaroslav Spacek    7,0    19:17    57

David Desharnais    7,0    12:54  37

14-Andrei Kostitsyn    6,9    15:50    75

Jeff Halpern        6,9    12:40  70

Mathieu Darche      6,9    11:00  53

17-Travis Moen        6,8    13:07    75

Maxim Lapierre    6,8    11:41    38

19-Benoit Pouliot    6,7    11:34    73

Tom Pyatt       6,7    10:37    57

21-Lars Eller          6,6    11:12  71

Alexandre Picard    6,6    16:25  43

Yannick Weber    6,6    16:52    39

Ryan White          6,6     9:11  21

NB: Seuls les joueurs ayant disputé un minimum de 19 matches sont inclus dans le bulletin.