L'espoir du Canadien Danny Kristo, victime d'une engelure au pied qui aurait très bien pu mener à une amputation, est revenu au jeu avec sa formation de l'Université North Dakota, vendredi.

Publié le 18 mars 2011
Marc Antoine Godin LA PRESSE

Six semaines après l'incident qui a laissé planer de nombreuses rumeurs sur sa condition, l'ailier de 20 ans a accepté de donner sa version des faits dans un entretien accordé au Grand Forks Herald.

«L'alcool n'était pas en cause», a précisé d'emblée le choix de deuxième ronde du Tricolore en 2008.

«Je n'étais pas saoul. Je sais qu'il y a des rumeurs qui circulent à cet effet. Cela dit, c'est vrai que j'ai fait des erreurs de jugement cette nuit-là, comme celle de ne pas porter de bas et de marcher dehors en souliers de course quand il faisait -35 degrés Celsius. Ce n'est pas très brillant.»

L'histoire racontée par Kristo est rocambolesque.

Seul chez lui, le 30 janvier dernier, il a voulu rendre visite à une amie qui habite de l'autre côté d'un terrain de golf situé près de son appartement.

Si Kristo avait choisi de s'y rendre à pied, c'est qu'il avait laissé sa voiture à l'aréna des Fighting Sioux la veille. Deux coéquipiers qui sont aussi ses coachambreurs l'avaient ramené à la maison.

Nu pied dans ses souliers de course, habillé d'un simple pantalon de jogging et d'un kangourou, sans tuque ni mitaines, Kristo s'est donc avancé dans le terrain de golf pour aller rendre visite à cette copine.

La chaussure perdue

Kristo croyait marcher sur de la neige durcie jusqu'à ce que son pied droit s'enfonce dans la poudreuse. Lorsqu'il a retiré son pied, il avait perdu son soulier. Kristo affirme avoir tenté de le récupérer, en creusant dans la neige avec ses mains nues, mais d'avoir été incapable de retrouver la chaussure.

«J'ai regardé vers mon appartement, puis là où j'allais, et j'étais plus proche de l'endroit où j'allais, a confié Kristo au Grand Forks Herald. Je commençais à perdre la sensation de mes mains et de mon pied, donc j'ai couru le plus vite possible avec un seul soulier.»

Une fois arrivé chez la demoiselle, Kristo a téléphoné à ses deux cochambreurs pour leur dire que quelque chose n'allait pas avec son pied. Ce sont eux qui l'ont amené à la clinique.

Une fois transféré à l'hôpital régional de St-Paul, les médecins ont mis Kristo sous médication et l'ont opéré afin que la circulation sanguine reprenne dans chaque orteil.

Une saison difficile

Six semaines se sont écoulées depuis. Il semble que le fait que Kristo ait été en mesure de reprendre la compétition vendredi, pour le début du tournoi Final Five de la WCHA, constitue une guérison rapide pour ce genre de blessure.

Ça n'aura pas été une saison facile pour cet espoir originaire du Minnesota. Kristo avait amorcé la saison lentement avec les Fighting Sioux et commençait à peine à prendre son rythme lorsque le mystérieux accident s'est produit.

Chose certaine, Kristo n'a pas fini d'en entendre parler...