Privé de cinq défenseurs réguliers et d'un total de neuf joueurs en raison des forfaits de Tomas Plekanec, Jeff Halpern et Hal Gill, le Canadien se devait de limiter les dégâts pour espérer s'en tirer face au Lightning.

Publié le 18 mars 2011
François Gagnon LA PRESSE

Il a fait bien mieux.

Jouant avec hargne et sans complexe en dépit du net désavantage dont il souffrait, le Tricolore s'est sauvé avec une victoire de 3-2 en tirs de barrage.

> Le sommaire du match

«Nous sommes privés de plusieurs joueurs, c'est vrai, mais les gars qui viennent en relève sont des professionnels et nous n'avons certainement pas amorcé le match en nous disant qu'il était perdu d'avance», a indiqué Michael Cammalleri auteur du but décisif.

Comme Nigel Dawes avant lui, Cammalleri a déjoué Dwayne Roloson entre les jambières pour donner cette 39e victoire de l'année au Tricolore. Un gain qui gonfle à 85 points la récolte du Canadien qui se retrouve à trois points du Lightning et du quatrième rang dans l'Est.

Montréal s'approche aussi à trois points de Boston alors que les Bruins ont encaissé un revers de 4-3 en prolongation aux mains des Predators de Nashville.

«Je n'avais pas de plan défini. J'aime sautiller sur mes patins pour obliger le gardien à bouger et à m'offrir quelque chose, quand j'ai vu l'ouverture, j'en ai profité», a commenté Cammalleri après la rencontre.

Lecavalier chassé du match

La première période n'a pas fait de maître. De fait, elle s'est soldée sur une égalité de 0-0, mais surtout dans le tumulte et l'inquiétude après que Vincent Lecavalier eut servi un violent coup de bâton à P.K. Subban.

Le jeune défenseur s'est écroulé sur la patinoire avant de retraiter au vestiaire. On a cru un instant qu'il avait été atteint à l'avan-bras. La reprise a toutefois démontré que Lecavalier l'a atteint à la culotte, permettant à Subban a d'éviter une blessure sérieuse.

Quant au capitaine du Lightning, il s'est retrouvé lui aussi au vestiaire après avoir reçu une pénalité majeure et une inconduite de partie pour son geste inexcusable.

Subban n'était pas sans reproche cela dit. Il a d'ailleurs écopé deux minutes pour un cinglage qui a mené à la réplique violente de Lecavalier.

Le duel Lecavalier-Subban s'étant produit durant une pénalité purgée par Scott Gomez, Tampa a amorcé la deuxième avec quatre joueurs contre trois pour Montréal.

La combinaison a souri au Lightning. Martin St-Louis a décoché un tir de la pointe. Teddy Percell a sauté sur le retour pour marquer le premier but du match.

En plus d'accuser un recul, le Canadien n'a rien fait de bon au cours de l'attaque massive qui a suivi. Le doute s'est alors installé dans les gradins.

Andrei Kostitsyn l'a vite soufflé en inscrivant son 18e de la saison pour niveler les chances. Le frère André, bien posté dans l'enclave, a reçu une passe parfaite du revers de David Desharnais qu'il a glissée derrière Dwayne Roloson sous les yeux impuissants du vétéran défenseur Eric Brewer. Il s'agissait de la dixième mention d'aide de Desharnais depuis son rappel de Hamilton le 31 décembre dernier.

Après deux périodes, à la surprise générale, le Canadien faisait match égal avec Tampa. Non seulement le score était 1-1, mais les deux équipes affichaient 20 tirs.

Unités spéciales

La surprise a pris de l'ampleur lorsque Brian Gionta a lancé le Canadien en avant au dernier tiers. Pendant une pénalité purgée par P.K. Subban, le capitaine du Tricolore a profité d'un cafouillage de Martin St-Louis à la ligne bleue du Tricolore pour obtenir une longue échappée. À l'aide d'une belle feinte, il a déjoué Roloson pour donner l'avance aux siens.

C'était le 25 buts de la saison de Gionta. C'était aussi le quatrième but marqué par le Tricolore à court d'un homme cette saison. Un 12e accordé par Tampa lors d'attaques à cinq.

L'avance a été de courte durée.

Coupable une fois encore d'indiscipline, Benoit Pouliot s'est retrouvé au cachot bien inutilement.

Responsable du but offert à Gionta, Martin St-Louis s'est vite racheté. Campé à la pointe lors de cette supériorité il a décoché un tir faible que Simon Gagné a fait dévier derrière Price.

Fort d'une sortie de 35 arrêts en 65 minutes de jeu et de trois autres en tirs de barrage, Carey Price a une fois encore joué un rôle prépondérant dans la victoire du Canadien qui s'est envolé en direction de New York aussitôt la rencontre terminée. Il y croisera les Rangers, vendredi soir, au Madison Square Garden.