La rare visite des Predators de Nashville, ce soir, permettra aux partisans du Canadien de renouer avec des visages connus dans le camp des visiteurs.

Mis à jour le 18 nov. 2010
Marc Antoine Godin LA PRESSE

Francis Bouillon disputera son premier match au Centre Bell depuis qu'il a quitté le Canadien tandis que Sergei Kostitsyn, l'ex-enfant terrible du Tricolore, renouera avec son frère Andrei.

«J'ai déjà joué contre lui il y a huit ou neuf ans en Biélorussie», se souvient Andrei, qui semble avoir retrouvé ses ailes à la suite du départ de son frère.

«Nous sommes des frères, mais nous ne serons pas amis sur la glace. On va tous les deux vouloir gagner le match sans se soucier de l'identité de l'adversaire.»

Andrei est bien sûr resté en contact avec son frangin.

«Sergei s'est fracturé un doigt en début de saison et il ne joue pas beaucoup depuis», observe Kostitsyn.

C'est vrai que ça ne va pas trop bien pour le bon Serge, qui n'a récolté que deux buts et trois points en 12 rencontres. Barry Trotz ne l'emploie en moyenne que 10:50 par rencontre.

Mais l'entraîneur a d'autres chats à fouetter par les temps qui courent.

Les Predators devaient s'entraîner à Toronto, hier, mais une longue réunion d'équipe a été ajoutée à l'horaire à la suite de l'effondrement qui a caractérisé leur deuxième période face aux Maple Leafs, mardi.

Les Preds avaient pris les devants 4-1, mais ont ensuite écopé de six pénalités successives qui ont permis aux Leafs d'inscrire quatre buts en avantage numérique et de l'emporter 5-4.