Chris Chelios a finalement annoncé sa retraite. Le défenseur âgé de 48 ans a confirmé qu'il se retirait après 26 saisons passées au sein du circuit Bettman.

LA PRESSE CANADIENNE

Le vétéran défenseur a fait cette annonce mardi lors d'une conférence de presse présentée à Detroit. Il a déclaré qu'il «redoutait ce jour depuis longtemps».

Il a ajouté «qu'il n'y avait plus de carburant dans le réservoir».

Ses 1651 matchs en carrière avec les Red Wings de Detroit, le Canadien de Montréal, les Blackhawks de Chicago et les Thrashers d'Atlanta représentent le plus haut total par un défenseur dans l'histoire de la LNH. Chelios est aussi le seul joueur de l'histoire de la LNH à avoir disputé au moins 400 matchs avec trois formations différentes.

Il avait passé sept saisons avec le Tricolore avant d'être échangé aux Blackhawks en juin 1990. Il a passé neuf autres campagnes à Chicago avant de se retrouver chez leurs rivaux de section, les Red Wings. Il n'a participé qu'à 28 matchs en 2008-09 avec les Red Wings, en raison d'une fracture à une jambe qui s'est produite lors d'un match préparatoire.

Les Wings l'ont libéré la saison suivante, mais Chelios a persévéré et s'est entendu quelques mois plus tard sur les termes d'un contrat des ligues mineures avec les Wolves de Chicago, sa ville natale. En mars, il a été rappelé par les Thrashers, où il n'a participé qu'à sept rencontres.

«J'ai chéri chaque instant de ma carrière», a-t-il confié.

Dans l'histoire de la LNH, seul le membre du Temple de la renommée Gordie Howe a annoncé sa retraite à un âge plus avancé que Chelios. Il a enfilé les patins une dernière fois dans l'uniforme des Whalers de Hartford lors de la saison 1979-1980, près de 10 ans après avoir quitté les Red Wings.

Chelios a aussi été sélectionné quatre fois pour représenter l'équipe américaine aux Jeux olympiques, incluant trois à titre de capitaine - en 1984, 1988, et lors de la conquête de l'argent en 2002 et 2006.

Le triple récipiendaire du trophée Norris continuera de s'impliquer dans l'univers du hockey puisqu'il a accepté un poste de consultant aux opérations hockey des Red Wings.

Chelios travaillera notamment de concert avec l'administration des Red Wings et le personnel d'entraîneurs. Il offrira aussi des conseils sur certains enjeux auxquels sont confrontés les joueurs sur la patinoire, et aidera au développement et au mentorat des jeunes joueurs de l'organisation.

Chelios, qui a soulevé trois fois la coupe Stanley au cours de sa carrière, tire donc sa révérence après avoir inscrit 185 buts et récolté 763 aides en saison régulière. Il a ajouté 31 filets et 113 mentions d'assistance en séries éliminatoires.

Chelios, qui occupe le deuxième rang de l'histoire au chapitre des minutes de pénalité chez les défenseurs avec 2891, a conclu en s'adressant aux partisans des équipes adverses: «J'espère que vous me pardonnerez pour les choses que j'ai fait aux joueurs de l'équipe que vous chérissez».