Alors que tout laissait croire qu'il allait poursuivre sa carrière de hockeyeur à l'Université Harvard, Louis Leblanc a finalement changé d'idée: c'est plutôt dans l'uniforme du Junior de Montréal qu'il va patiner cette saison.

Richard Labbé LA PRESSE

Le joueur de centre de 19 ans a surpris un peu tout le monde, vendredi, en laissant savoir qu'il renonçait à sa carrière au hockey universitaire, lui qui avait pourtant signé sa lettre d'intention avec l'Université Harvard en vue de la prochaine saison. «Louis a analysé la situation, et il a finalement changé d'idée, a expliqué son conseiller Pat Brisson vendredi, lors d'un entretien téléphonique avec La Presse.

De mon côté, non, je ne suis pas surpris, parce que c'est le genre de chose qui peut arriver avec des jeunes joueurs. On voit ça souvent au hockey. Louis a pris tous les éléments en considération, dont le nombre de matchs qu'il va disputer cette saison, et il en est venu à la conclusion que le hockey junior était la meilleure option pour lui. Je respecte sa décision.» Le Canadien, qui avait choisi Leblanc avec son premier choix au repêchage de 2009, a ainsi annoncé que le jeune attaquant a signé un contrat de trois ans avec l'organisation. Selon les termes de la convention collective, Leblanc peut toucher un maximum de 900 000$ à sa première saison, excluant les bonis. Louis Leblanc se rapportera donc au Junior à temps pour l'ouverture du camp d'entraînement, à la mi-août. Le Junior avait acquis ses droits des Saguenéens de Chicoutimi lors du dernier repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Pascal Vincent, l'entraîneur du Junior, avait d'emblée exprimé sa grande confiance quant à la possibilité de voir Leblanc porter l'uniforme de son club cette saison. «On était confiant de l'avoir avec nous, mais il y avait toujours un doute, a-t-il expliqué vendredi lors d'une entrevue téléphonique. Ça fait une semaine qu'on se parle, et on a eu la confirmation jeudi. Louis est un joueur vraiment spécial. Il est fougueux, intense, et il ne connaît qu'une seule façon de jouer, et c'est à plein régime.»

De son côté, Pat Brisson a insisté pour dire que son jeune client n'avait pas été influencé par personne au moment de prendre sa décision. «C'est une décision qu'il a prise lui-même, a déclaré l'agent depuis son bureau en Californie. Il y pensait déjà depuis quelque temps, et finalement, c'est cette semaine qu'il a tranché. Maintenant, il va pouvoir jouer à Montréal, il ne sera pas loin du Centre Bell. Il a eu de bons moments à Harvard, il a eu une très belle expérience là-bas, mais il pense maintenant que pour lui, le hockey junior, c'est le chemin à suivre. Il est d'avis que c'était la chose à faire pour le cheminement de sa carrière.»

Louis Leblanc va donc se présenter au camp de perfectionnement d'Équipe Canada Junior la semaine prochaine. Il va ensuite prendre part au camp du Junior de Montréal, à partir du 17 août. Enfin, on le retrouvera au camp du Canadien à la mi-septembre. Ses chances de commencer la saison avec le Canadien sont minces, mais si jamais le jeune homme épate les dirigeants, tout est possible. Pour le moment, le scénario le plus probable demeure une saison avec le Junior de Montréal. «On va observer comment il va réagir, ça fait beaucoup de hockey en peu de temps pour un jeune de 19 ans», a commenté Pascal Vincent. La saison dernière, dans l'uniforme de l'Université de Harvard, Leblanc a conclu sa saison avec une récolte de 23 points en 31 rencontres.