On dit du repêchage de cette année qu'il est fait de deux super vedettes prêtes pour la LNH (Taylor Hall et Tyler Seguin), de trois bons défenseurs pouvant évoluer sur un premier duo défensif, et ensuite de plusieurs joueurs de talent qui donnent chacun leur petite raison d'hésiter aux différentes équipes. Ce n'est pas un grand cru, mais chaque formation ayant à l'oeil des joueurs différents, plusieurs équipes pourraient échanger leur choix de première ronde. Même si l'ordre ne sera probablement pas celui qui prévaut ce matin, La Presse a choisi d'y aller cette année encore avec sa simulation de repêchage. L'an dernier, nous avions identifié correctement 27 des 30 premiers joueurs choisis. Qu'en sera-t-il cette année?

Marc Antoine Godin LA PRESSE

1- Oilers: TAYLOR HALL (AD)

Hall, c'est un Guy Lafleur, lance Claude Carrier, dépisteur chez les Devils. Les autres devront s'ajuster à lui car il peinerait à jouer dans un système trop hermétique. « Rapide et explosif comme l'était Pavel Bure, Hall va changer le visage des Oilers.

2- Bruins: TYLER SEGUIN (C)

Les Bruins préféreraient Taylor Hall à cause de leurs nombreux centres, mais ils ne regretteront pas de repêcher un joueur que l'on compare à Yzerman et Sakic. Bon patineur, bon passeur et bon manieur de rondelle. L'arrivée de Seguin pourrait avoir un impact sur Marc Savard.

3- Panthers: ERIK GUDBRANSON (D)

Natif de la région d'Ottawa, Gudbranson est bâti dans le moule de Shea Weber. Pour un gars de 6'3, il allie bien défense, robustesse et jeu de passe. N'ayant pas la finesse de certains autres arrières, on le dit limité à l'attaque. Mais on disait la même chose de Tyler Myers en 2008!

4- Blue Jackets: BRANDON GORMLEY (D)

La rumeur veut que les Blue Jackets échangent leur 1er choix. À défaut de cela, ils pourraient mettre la main sur le défenseur de premier plan qu'ils n'ont jamais eu. Avec un jeu sans failles mais sans éclat, Gormley pourrait devenir le défenseur le plus complet de ce repêchage s'il prend un peu de coffre.

5- Islanders: CAM FOWLER (D)

Les Islanders ne font jamais les choses comme tout le monde, mais sélectionner Fowler est le choix à faire rendu là. Défenseur spécialisé dans l'avantage numérique, Fowler possède un style à la Brian Leetch qui comporte certaines lacunes.

6- Lightning: NINO NIEDERREITER (AD)

Un attaquant explosif et dominant dont le principal handicap, à l'instar d'Anze Kopitar en 2005, est son pays d'origine. Bâti comme un attaquant de puissance, l'ailier suisse pourrait être le complément idéal à Steven Stamkos.

7- Hurricanes: BRETT CONNOLLY (AG)

Une équipe évoluant avec un budget restreint comme les Canes doit absolument être alimentée par son repêchage. Ce serait risqué pour eux de choisir Connolly car les séquelles de sa blessure à une hanche continuent de déranger des équipes. Mais Connolly est un ailier gauche de 6'2 possédant un talent de premier ordre.

8- Trashers: LJACK CAMPBELL (G)

Les Thrashers ne choisissent pas assez haut pour espérer un attaquant qui viendrait rapidement en renfort. Rien de mal à repêcher Campbell, qui a remporté deux championnats U-18 et un Mondial junior dans les deux dernières années. Une technique à améliorer, mais des habiletés physiques incroyables.

9- Wild: RYAN JOHANSEN (C)

Johansen est passé d'un quatrième trio dans la BCHL l'an dernier au centre du premier trio des Winter Hawks avec Niederreiter à sa droite. Sa cote a monté en flèche comme sa taille: il est passé de 6'0 à 6'3 en un an ! Excellent en possession de la rondelle et fiable en défense, il ne lui manque que plus de constance.

10- Rangers: JEFFREY SKINNER (C)

Les Rangers sont en manque cruel de marqueurs et pourraient repêcher un naturel au 10e rang. Skinner est loin d'être un joueur complet, mais certains le voient bâti dans le moule de Marc Savard, à l'époque où il était meilleur franc-tireur que passeur.

11- Stars: MIKAEL GRANLUND (C)

Granlund est peut-être l'Européeen le plus près de la LNH en ce qui concerne le développement. «Dès la première fois que je l'ai vu, je me suis dit c'est Saku Koivu!» lance Claude Carrier, des Devils. C'est un commentaire qu'on a lu souvent. Les Stars ont une longue histoire d'amour avec la Finlande.

12- Ducks: NICK BJUGSTAD (C)

Il est difficile d'évaluer l'étendue du talent de Bjugstad en raison du faible calibre dans lequel il évoluait à Blaine. Mais s'il se développe tel qu'espéré, ce grand sec de 6'5 et 188 livres pourrait devenir un genre de Blake Wheeler. Son rang de sélection est l'un des plus difficiles à projeter.

13- Coyotes: DEREK FORBORT (D)

On doit presque inclure Forbort avec les trois défenseurs qui survolent le repêchage de cette année. Cet autre produit du programme de développement américain patine très bien pour un joueur de son gabarit (6'5 et 200 livres). On dit cependant qu'il doit gagner en confiance avec la rondelle.

14- Blues: DYLAN MCILRATH (D)

Les Blues ont de bons «espoirs» à la ligne bleue, mais aucun n'a le profil de McIlarth, l'un des joueurs les plus craints de la Ligue de l'Ouest. Personne ne veut se battre contre ce géant de 6'5 et 215 livres. Sans avoir les habiletés de Gudbranson, il demeure un défenseur doté d'un bon sens du hockey.

15- Panthers: ALEXANDER BURMISTROV(C)

Les Panthers peuvent être plus audacieux avec ce second choix parmi les 15 premiers. Les Russes effraient plus que jamais, mais celui-ci suscite moins d'inquiétudes car il a joué en Ontario l'an dernier. Le jeu du freluquet Burmistrov rappelle Datsyuk. Il a impressionné plusieurs équipes en entrevue avec sa personnalité engageante.

16- Sénateurs: AUSTIN WATSON(AG)

Voilà un ailier qui a apporté de l'intensité, un bon échecavant et du jeu physique à Peterborough. Watson est également très doué pour bloquer des tirs, ce qui a souvent ennuyé les avantages numériques adverses cette saison. On ne prévoit pas qu'il devienne un prolifique marqueur toutefois.

17- Avalanche: MARK PYSYK (D)

La brigade défensive de l'Avalanche est âgée et l'afflux de talent qui cogne à la porte ne sera pas de trop. Pysyk pourrait s'ajouter à eux. Ce n'est pas un espoir mirobolant, mais c'est un patineur extraordinaire qui a été employé dans toutes les situations en 2009-2010 avec les pauvres Oil Kings d'Edmonton. Un peu frileux, dit-on.

18- Predators: EMERSON ETEM (AD)

Les Kings aimeraient bien réclamer cet ailier natif de Los Angeles, mais si personne ne l'a fait plus tôt, les Predators mettront la main dessus. Etem est une véritable fusée et il est doté d'un bon tir. Le réputé magazine Mc Keen's suggère qu'il soit cependant un joueur de périphérie.

19- Kings: BEAU BENNETT (AD)

À défaut de vivre leur propre histoire «à la Louis Leblanc», les Kings pourront se tourner vers Beau Bennett, qui a terminé en tête des marqueur de la BCHL. Les Kings étant nantis en jeunes talents, ils n'auraient aucune urgence à faire accéder Bennett à la Ligue nationale. Or, ce dernier doit prendre de la maturité physique avant d'être prêt.

20- Penguins: VLADIMIR TARASENKO (AD)

Les Penguins cherchent des ailiers de talent à Crosby, mais auront du mal à en trouver au 20e rang. Ils pourraient tenter le grand coup et réclamer Tarasenko, le Russe le plus doué de ce repêchage. Le hic: il joue déjà dans la KHL et ça pourrait être compliqué de l'attirer dans la LNH. Mais quand on a Crosby et Malkin...

21- Red Wings: RILEY SHEAHAN (C)

Les Wings vieillissent et du renfort au centre serait bienvenu. En ce sens, Sheahan est un beau projet. Plus jeune joueur de la CCHA cette saison, il n'a marqué que 6 buts avec Notre Dame. Les blessures l'ont ennuyé et son potentiel offensif n'a été qu'effleuré. Au pis-aller, il peut devenir un centre défensif doté d'un bon gabarit.



22
- Coyotes: TYLER TOFFOLI (AD)

Bénéficiant probablement du meilleur lancer de tout le repêchage, l'attaquant des 67's d'Ottawa excelle en attaque. Mais son jeu défensif, son coup de patin et sa constance laissent à désirer. Avec deux choix de 1re ronde, les Coyotes tenteront-ils une expérience avec Toffoli, ou celui-ci sera-t-il relégué au 2e tour?

23- Sabres: QUINTON HOWDEN (C)

Les Sabres doivent continuer à se grossir en attaque. Howden, un centre de 6'2, s'inscrirait bien dans ces efforts. Le fait qu'il soit efficace dans les deux sens de la patinoire irait aussi de pair avec la philosophie du club. Doté d'un bon tir et d'un bon coup de patin, mais d'un engagement inégal.



24-
Blackhawks: BROCK NELSON (C)

Un attaquant de puissance... en puissance, Nelson jouera avec Danny Kristo à North Dakota l'an prochain après avoir survolé la compétition à l'école secondaire. «C'est la chance pour une équipe de frapper un circuit, nous a confié un dépisteur. À 6'2 et 205 livres, Nelson a toutes les qualités requises.»

25- Canucks: JARRED TINORDI (D)

Le temps passe: le fils de Mark Tinordi, l'ancien des Stars, est admissible au repêchage! Fiston se distingue par ses qualités de leader. Sa robustesse est comparable à celle de McIlrath, mais il n'a pas les mêmes aptitudes. Excellent patineur pour ses 6'5 et 205 livres, sauf qu'il doit améliorer sa première passe.

26- Capitals: EVGENY KUZNETSOV (C)

À l'instar de Tarasenko, Kuznetsov est un autre attaquant dont le talent frôle le top 10 mais dont la nationalité rebute les équipes. Car l'engagement de plusieurs Russes à l'égard de la LNH vacille. Mais les Caps pourraient être plus à l'aise de naviguer dans ces eaux, ayant Alex Ovechkin comme carte de visite.

27- Canadien: TYLER PITLICK (C)

Si vous trouvez que la filière des Sénateurs mène le CH, ajoutons-y le neveu de l'exdéfenseur Lance Pitlick! Tyler est coté 21e espoir par le Hockey News. C'est le type de gros bonhomme qui manque au Tricolore. Il risque fort de quitter l'université américaine pour aller jouer dans la Ligue junior de l'Ouest l'automne prochain.

28- Sharks: JADEN SCHWARTZ (C)

On classe Schwartz 28e, mais il pourrait partir entre le 21e et le 24e rang si une équipe est prête à faire des compromis sur sa petite stature pour profiter de ses habiletés offensives. Joueur compétitif et agréable à voir jouer, Schwartz a dominé la USHL l'an passé.

29- Ducks: JONATHON MERRILL (D)

Troisième équipe à bénéficier de deux choix de premier tour, les Ducks voudront peut-être se pencher sur le cas de ce talentueux défenseur qui en a fait sourciller plusieurs après avoir été suspendu pour des raisons disciplinaires par l'équipe de développement des États-Unis. Le remettre sur le droit chemin rapporterait gros.

30- Blackhawks: CHARLIE COYLE (C-AD)

Les champions de la Coupe Stanley pourraient être intéressés par ce polyvalent Amréicain de 6'2 et 202 livres. Coyle s'est beaucoup amélioré en deuxième moitié de saison et il pourrait venir brouiller les cartes. Les experts le projetaient à l'origine comme un choix de deuxième ronde.